Ce carnet de voyage est le report de nos notes manuscrites telles quelles, brutes. Aucune modification ou réécriture n’y a été apporté.

Sommes arrivés après 3h de vol à bord d’un A320. Bien reçu par un guide la compagnie Marmara qui nous à emmené par bus jusqu’à notre hôtel en nous indiquant qu’ici il fait chaud en ce moment (17°)… En effet 10° à minuit contre 4° à Paris en partant.

Chambre coquette, déco à l’ancienne, lit moelleux, savon bio, vue sur une petite ruelle typique d’Istanbul depuis la chambre et en faisant quelques acrobaties à la fenêtre nous avons vue sur la mosquée bleue et ses 6 minarets. L’hôtel en jette !! Le hall est plein de tortues au milieu d’une petite fontaine, c’est tellement classe qu’on se croirait dans James Bond !!!

Réveillé à 5h du mat par les Muezzins (ça en fait du boucan, surtout qu’on comprend rien !!!!). Petit dej en terrasse véranda avec vue d’un côté sur la mosquée bleue et la mosquée de sainte Sophie, puis de l’autre côté sur la mer de Marmara avec l’entrée dans le Bosphore. Les reflets du soleil matinal font briller les gerbes d’eau qui s’écrasent violemment contre les rochers et nous regardons passer les gigantesques navires marchand qui passent par là. La table du ptit dej fait 7 ou 8 mètres de long : confiture maison, miel directement servi depuis un rayon de ruche, loukoum, yaourt maison, fruits secs, petits légumes frais, pain complet….. On ne sais même plus quoi manger et tout à l’air bon !!!

Nous allons attaquer la journée par une petite balade au bord de la mer puis remonter vers le parc du palais de Topkapi, et essayer de visiter la mosquée de Sainte Sophie.

Comme prévu, nous attaquons par une balade au bord de la mer de Marmara jusqu’à ce que cela devienne le Bosphore. De gigantesques cargos, portes conteneurs et autres navires marchands nous on tenus compagnie jusqu’à ce que l’on prenne une bonne drache !! Nous avons donc fuit les bords de mer pour se rapprocher de la vieille ville d’Istanbul en passant par le parc du palais de Topkapi (un peu d’histoire : palais des sultans jusqu’à la construction du palais de Dolmabahce de l’autre coté de la corne d’or sur la rive européenne en 1853).
Nous avons ensuite visité la gigantesque mosquée de Sainte Sophie (désolé maman, mais en fait son véritable nom n’est pas Sainte Sophie, mais Sainte Sagesse) encore plus impressionnante en vrai qu’a la télé malgré les travaux à l’intérieur !! Puis nous avons continué après une petite pause gustative kebab par la splendide mosquée bleue qui fait face à Sainte Sophie moins impressionnante, malgré ses 6 minarets (pause culture : cette mosquée est le point de départ des pèlerins vers la Mecque, et à donc reçu l’honneur d’avoir 6 minarets. Fait unique au monde sauf pour celle de la Mecque qui en a 7 elle) mais esthétiquement largement supérieure. C’est à ce moment que j’ai compris que les Doc’s pour visiter les mosquées c’est pas marrant… Je vais en chier !

Nous sommes ensuite partis flâner dans les rues où nous nous sommes sans cesse fait accoster par des racoleurs pour des restau ou des magasins (un type nous a même offert un thé il voulait qu’on lui achète un manteau en cuir) pour finalement tomber nez à nez avec la mosquée neuve et le bazar Égyptien que nous avons bien entendu visités. Le bazar Égyptien est le bazar aux loukoum et aux épices c’est irrésistible YEN A PARTOUT !!!!!!
Puis pour terminer nous avons passé le pont de Galata squatté par des centaines de pécheurs qui remontent des poissons 4 par 4, et de l’autre côté, nous avons pu faire un tour sur le marché aux poissons où flotte une divine odeur de poisson grillé et frits ensuite servis en kebab ou avec toutes autres sortes d’accompagnements… On ne peut faire plus frais : les poissons bougent encore sur les étalages, les stands sont les pieds dans l’eau du Bosphore.
Nous voici donc de retour à l’hôtel avec les pieds comme des gyrophares. On fait couler un bon bain, puis nous allons au restau de l’hôtel ce soir sur la terrasse qui sert au ptit dej.

Tintin & Riette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher