La semaine dernière nous avions écrit qu’il était fortement recommandé de partir bien équipé. Et après avoir bien galéré à trouver le bon compromis pour s’équiper les pieds, nous allons partager ici notre expérience et notre avis sur la question.

Choisir de bonnes chaussures pour partir en voyage, si l’on compte se faire de la rando ou du trek de manière régulière, est un point à ne surtout pas négliger. Cela dit, même si le voyage sera plus en mode touriste, road trip en van ou simplement à la cool, il est important d’avoir de bonnes chaussures. Une ampoule ou un inconfort peut vite devenir insupportable et gâcher le voyage.

Meindl Arizona 3000Aujourd’hui les marques reconnues telles que Meindl, Lowa, Hanwag, Millet, Merrell ou encore Salomon pour n’en citer que quelques unes proposent toutes des modèles de qualité pour tous types de voyages. Évidemment il faut sélectionner et essayer différents modèles, en fonction des pays que l’on va visiter mais également en fonction de la charge que l’on va porter. Voyager avec un sac de 40L ou 90L ne demande pas le même maintient au niveau des chevilles et des genoux, tout comme partir en montagne, où il y a des pierriers, avec des chaussures de trail n’est pas très optimisé. A l’inverse partir en climat tropical ou chaud avec des chaussures en Gor-Tex ou rigides ne sera pas mieux.

Pour autant, la chaussure parfaite pour un tour du monde n’existe pas ! Idéalement il faudrait 2 paires. Une paire chaude, montante et rigide avec des pare-pierres avant et arrière pour la montagne, et une seconde plus basse, plus souple, tout cuir respirant pour les climats chaud et/ou humides. Si le voyageur n’est pas un grand amateur de randonnées, ou s’il voyage léger, une paire de chaussures de trail ou de randonnée non montantes fera très bien l’affaire !
Se pose également la question du Gore-Tex. Ici c’est tout autant une question de gout qu’une question de climat. Il y a deux écoles : ceux qui aiment, ceux qui n’aiment pas. Nous sommes plutôt dans la seconde catégorie, mais à chacun son avis… Pour un climat sec, nous trouvons cela peu utile. Il vaut Hanwag Tatramieux en effet privilégier un cuir respirant. Pour un climat très humide type Asie tropicale : idem, c’est tout aussi inutile car le Gore-Tex est très long à sécher. Et comme dans tous les cas on finit par avoir les pieds mouillés au bout d’un moment, autant avoir une paire de chaussures qui sèche vite que d’avoir les pieds humides durant des heures. De plus si le Gore-Tex est très étanche et permet l’expulsion de la transpiration, en cas de très forte transpiration celle ci peut se transformer en condensation et rester dans la chaussure.

Nous nous sommes donc orientés vers des chaussures tout cuir, respirantes et mi-hautes. Elles seront parfaites pour l’Australie où il fait chaud (mais froid la nuit), iront très bien pour les treks humides en montagne de Nouvelle-Zélande, et seront également adaptées au climat des steppes tibétaines en Himalaya en été et au climat de l’Asie du sud-est. Quentin a donc opté pour des Meindl Arizona 3000 (Qu’il à toujours à ce jour, mais qu’il a du faire rafistoler au niveau des coutures après 2000km, elles devraient tenir encore 500km environ à vue de nez) et Mariette pour des Lowa Zephyr MID TF (Remplacées en cours de chemin après 1 an et demi de marche par le nouveau modèle Z-6S. La semelle a rendu l’âme après environ 1500-2000km, de longues marches en pierriers et sur terrain volcanique ont été fatal pour ces chaussures).
Pour la haute montagne, nous pouvons conseiller les Hanwag Tatra (qui existent en version cuir ou Gore-Tex), testées et approuvées en Inde et au Népal par un copain randonneur chevronné.

Comme nous l’avons signalé dans notre article précédent, l’important est de trouver un modèle dans lequel vous êtes installé confortablement ! Il est inutile d’avoir la meilleure chaussure du monde qui coûte les yeux de la tête si on est mal installé dedans !
Si un peu de montagne est prévue dans le parcours, il est idéal de choisir une pointure au dessus de la pointure de ville habituelle, cela permettra un meilleur confort en évitant d’avoir le bout des orteils compressés au bout de la chaussure dans les descentes.

Donc vous avez trouvé la chaussure idéale pour vos petits petons et qui corresponds bien à votreLowa Zephyr MID TF voyage. Le plus dur est fait, mais la chaussure ne fait pas tout ! Pour un confort optimum, il faut également investir dans de bonnes chaussettes, sous peine de ruiner tous les efforts effectués pour trouver la bonne chaussure.
Partir avec une super paire de pompes et mettre ses chaussettes en coton qu’on utilise pour jouer au foot avec les potes le weekend, c’est dire adieu à son confort et sa vie sociale  pour cause de mauvaises odeurs, mais c’est surtout commencer une belle culture de champignons 🙂

Le coton est l’ennemi du randonneur. Il aspire autant qu’il peut la transpiration et l’humidité puis il garde tout ! Il n’expulse pas et est long à sécher. Il est donc à bannir absolument !

Il existe aujourd’hui différents types de chaussettes qui seront nettement plus adaptées à la marche à pieds. Encore une fois il faut les choisir en fonction des pays que l’on va visiter et du climat qui va avec. Il faut compter entre 15€ et 20€ pour une bonne paire de chaussettes.

Les chaussettes en laine :
Les chaussettes en laine sont généralement des mélanges de laine de mérinos et de fibres synthétiques. Elles ont pour principal avantage d’avoir une excellente thermorégulation et d’être naturellement antibactériennes (donc pas de mauvaises odeurs). Elles évacuent très bien la transpiration, et gardent leur propriétés thermiques même mouillées. En revanche elle ne sèchent pas très vite. C’est la chaussette idéale pour la montagne.

Monnet Bamboo

Les chaussettes en viscose de bambou :
Assez chaudes mais moins que la laine, elles se rapprochent de cette dernière dans les caractéristiques, et sècheront plus rapidement. L’autre avantage est qu’elles sont naturellement antibactériennes elles aussi. C’est idéal pour des climats plutôt chaud/sec ou tempérés. De plus l’effet bambou offre une douceur et un confort incroyable et inimitable 🙂 Nous avons pris avec nous le modèle bambou de Monnet.
Retour sur expérience après 2 ans de trekking : Aujourd’hui nous ne randonnons plus qu’avec cela ! Rien d’autre tant qu’il ne fait pas des températures négatives extrêmes ! Nous pouvons porter parfois une semaine la même paire à trekker tous les jours, nous ne déplorons pas de mauvaises odeurs même en fin de parcours !

Les chaussettes en fibre synthétique :
Il en existe un certain nombre, offrant selon le modèle différentes choses allant de la TREKKING-EXTREME-LIGHT-x-socksprotection, au maintient, à la respirabilité, ou encore à la création de flux d’air dans la chaussure, …
Nous avons opté pour des Trekking Etreme Light de X-Socks. Au top pour les climats tropicaux chaud/humides. Elles sont légères et respirantes, expulsent l’humidité, et elles créée un flux d’air à l’intérieur de la chaussure pour favoriser la ventilation (ce qui aide à sécher de l’intérieur si la chaussure est mouillée). Elles offrent en plus un bon maintient de la cheville et du pied dans l’axe, des protections au talon et aux orteils.
Retour sur expérience après 2 ans de trekking : En réalité nous les avons bazardé relativement rapidement car nous les avons trouvé moins confort que les modèles bambou cités plus haut. De plus de leur capacités « techniques » nous n’avons rien vu, et elles sentaient horriblement mauvais après 1 seule journée d’activité.

Conseil bonus : lors d’un voyage au long terme on traine souvent dans les pays où le climat est bon. Ce qui fait qu’on passe un temps assez fou en tongs ! Ou après une journée de rando, il n’y a qu’un seul bon plaisir… On ne vous parle pas d’une tartine de Nutella, non, on vous parle de se retrouver pieds nus ! Enfiler une paire de tong c’est juste un bonheur de dingue… Il vaut donc mieux éviter les tongs à 2 sous ou même celles qui coutent un bras mais qui sont inconfortables à souhait et qui rendent l’âme en 2 semaines. Il existe sur le marché une marque alliant design et confort, créée par des podologues, et disponible en moult coloris et design super cools : Ozify !
Depuis 2 ans, nous ne portons que cela et elles sont encore comme neuves, ou presque 😉 ! Elles prennent quelques jours à « se faire » mais une fois qu’on a essayé on ne revient pas en arrière. Rien à dire c’est la Rolls de la tong !oz 2026

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Bonjour!

    J’avais consulté votre site avant de partir en Australie pour 1 an et je dois dire que les tongs Ozify sont juste extra! Vous m’avez fait découvrir la marque et je ne regrette pas une seconde de les avoir acheté sur internet avant mon départ. Je les porte quasiment tous les jours ici et on dirait qu’elles ne vieillissent pas, c’est super.

    Merci à vous 2 pour vos conseils 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher