Flag_english

Et nous voilà au Myanmar ! Les articles sur ce beau pays seront plus cours que nos carnets de voyage habituels et nous privilégierons plus particulièrement la photo. Car le Myanmar, mes amis, ça se vit, ça se respire, ça se contemple ! Vous allez vite comprendre pourquoi…

Ainsi donc, nous passons la frontière par un pont gris et poussiéreux. Avec nous, dans nos traces, un jeune teuton élancé à la peau pâle et incurablement poil de carotte. Il sera notre compagnon de voyage pour les trois prochaines semaines. Tous trois, nous quittons Mae Sot et la prolifique Thaïlande pour arriver à Myawaddy, côté birman. Le contraste est immédiat. Le longyi, la jupe traditionnelle birmane, habille hommes et femmes. Les joues sont fardées de thanaka, cette pâte dorée d’origine végétale, aux bienfaits pour la peau et protectrice des rayons du soleil, secret de beauté des birmans. Les rues sont mouchetées de tâches couleur rouille qui ressemblent à s’y méprendre à des crachats ensanglantés, qui proviennent en fait de cette fameuse noix de bétel, aux propriétés narcotiques, que la moitié de la population chique à longueur de journée. La pollution et la misère sont omniprésentes. Mais les sourires aussi…
Bienvenue  au   Myanmar !

Sourire birman... On ne s'en lasse jamais

Sourire birman… On ne s’en lasse jamais

Hpa An et ses beautés karstiques

Un taxi nous mène en quatre heures (130km) jusqu’à Hpa An, par une route défoncée. Cela va sans dire, pour qui connait le Myanmar. Car nous découvrirons bien vite que toutes les routes du pays (si on peut vraiment leur donner le nom de routes) sont dans un état pitoyable ! En revanche, la beauté des paysages environnant, est quant à elle, fantastique. Nous irions même jusqu’à dire que ce sont là parmi les plus beaux paysages asiatiques que nous avons pu admirer jusqu’à présent ! Des formations karstiques s’élèvent au-dessus de la plaine et du perpétuel nuage de poussière mordorée qui semble couvrir l’intégralité du pays. De la poussière de fée, à n’en pas douter ! Évidemment, les levers et couchers de soleils seront ici des plus spectaculaires, incendiant littéralement la poussière céleste, faisant rouler sur les reliefs une nappe d’or pur et volatile…

Nous restons à Hpa An trois jours. Montés comme des grenouilles rainettes sur des boîtes d’allumettes, à dos de vrombissants scooters et affublés de casques ridicules, nous arpentons le coin à la découverte de toutes ses merveilles. Nous visiterons tout d’abord l’emblème de la région, Kyauk Kalap, un temple-monastère incontournable car construit sur un promontoire naturel intéressant au milieu d’un lac. Plutôt chouette, vous en conviendrez.

Le fameux monastère perché sur son promontoire rocheux à Kyauk Kalap

Le fameux monastère perché sur son promontoire rocheux à Kyauk Kalap


Avant d’aller casser la croute, nous nous mettons en appétit avec une petite zen balade dans le jardin de Bouddhas de Lumbini, vaste étendue où sont alignées des milliers de statues de Bouddha. Dans des prés, dans la jungle et jusque sur les pieds du Mont Zwegabin en haut duquel est situé un célèbre monastère. Nous ne ferons pas l’ascension (environ deux heures d’escaliers), nous tombons d’accord sur le fait que nous avons suffisamment donné niveau pèlerinages en escaliers et temples perchés sur des montagnes lors de notre passage Emeishan en Chine.

La région est aussi renommée pour son nombre assez éberluant de grottes sacrées, enchâssées dans la masse sombre de formations karstiques. L’une d’elle, connue sous le doux nom de Saddar Cave, retient particulièrement notre attention. Tout d’abord, parce qu’elle est sacrément balèze. Eh ouais, et pas qu’un peu ! Ensuite, le temple construit à l’entrée et la multitude de bouddhas en tous genres qui habitent les lieux donnent à la grotte une ambiance mystique, mystérieuse, voire un tantinet glauque du plus bel effet. Ensuite, la grotte est remplie de vastes colonies de chauve-souris et vous aurez la chance de marcher sur le doux tapis de leur déjections accumulées depuis des dizaines d’années. Très confortable, on vous l’assure.
Enfin, cette grotte peu banale débouche sur un panorama à couper le souffle…

Coucher de soleil à la sortie de Saddar Cave

Coucher de soleil à la sortie de Saddar Cave


Et il est même possible (voir largement recommandé) d’emprunter un petit bateau pour rejoindre l’entrée de la grotte. A travers les rizières, au couchant, c’est un spectacle rare et privilégié dont il serait dommage de se priver.

Coucher de soleil sur les rizières autour de Hpa An. Bienvenue au Myanmar !

Coucher de soleil sur les rizières autour de Hpa An. Bienvenue au Myanmar !


Les autres grottes qui nous resteront dans l’esprit sont prénommées Ya The Byan et Kaw Goon cave. Outre les colonies de singes qui les entourent, la première est très jolie et offre des points de vue tout à fait intéressants, pour ne pas dire sublimes, sur la région  environnante, et la seconde est couverte de petites icônes de Bouddha très anciennes, la rendant fichtrement intéressante d’un point de vue historique. Et puis on a aussi accès à une jolie vue sur la cambrousse du coin depuis le haut d’un escalier en béton situé un peu à l’écart de la grotte.

En haut de Kaw Goon Cave, vue sur la région de Hpa An

En haut de Kaw Goon Cave, vue sur la région de Hpa An


Un peu à l’écart de Hpa-An se trouve un monastère qui, comme c’est original, garde lui aussi l’entrée d’une grotte sacrée. L’autre particularité de ce monastère, que l’on appelle Bayin Nyi, est d’être construit au-dessus de sources d’eau chaude naturelles, elles aussi sacrées, vous l’aurez compris. Curieux, nous décidons de pousser nos petites motobylettes crachottantes jusque-là. Excellente initiative de notre part. Voyez plutôt :

Le monastère et le bassin thermal de Bayin Nyi

Le monastère et le bassin thermal de Bayin Nyi

Plutôt joli, n’est-ce pas ? Il est même possible de plonger une tête dans les eaux miraculeuses. Chacun son bassin: les femmes d’un côté, les hommes de l’autre, et les moines au milieu ! Pour les plus courageux, un escalier monte dans la formation karstique à travers le monastère et débouche sur une vue panoramique s’étalant sur toute la région. Et devinez quoi ? Il y a même une grotte !

Et Hpa An dans tout cela ? Comment est-ce ? Hpa An se trouve être une belle petite bourgade bouillonnante de vie, aux ruelles poussiéreuses, maisons brinquebalantes, et animaux errants. On y trouve une population bouddhiste et musulmane, apportant une mixité culturelle, religieuse et architecturale intéressante. Marchés, boutiques et restaurants animent les rues au rythme des offrandes au Bouddha et des appels des Muezzins. C’est pour nous un excellent premier contact avec le Myanmar : nous n’avons jamais vu autant de gentillesse, de sourires et de services rendus gratuitement par pure bonté ! Bref, à Hpa An, il y a un petit quelque chose qui nous fait nous y sentir bien. On y resterait presque…

Dans les rues de Hpa An, une belle grande soeur qui s’occupe de son mignon petit frère

Dans les rues de Hpa An, une belle grande soeur qui s’occupe de son mignon petit frère


Le Golden Rock

Alors là, changement de registre. Sur la route vers Yangon, nous faisons étape en ce haut lieu de pèlerinage, connu mondialement et maintes et maintes fois capturé par les plus grands noms de la photographie comme par les plus humbles quidams. Bref, quelque chose à voir mais qui nous a finalement un peu déçus. Certes la vue n’est pas dégueu et le rocher est bel et bien doré, mais il faut avouer que ce qui nous a le plus plu dans cette affaire, c’est de faire des portraits des pèlerins et autres visiteurs habillés sur leur 31. Enfin, version birmane ! Nous y avons aussi essuyé notre premier bain de groupies du Myanmar, où tous les membres de la foule en délire voulaient une photo individuelle avec chacun de nous, sur fond de Golden Rock. Épuisant ! Quentin avait un succès certain auprès des jeunes filles… Nous découvrirons plus tard qu’il est l’alter-ego parfait d’une super pop-star birmane ! Ceci explique cela…

Et voila les amis, c’est fini pour aujourd’hui. Vous en voulez encore ? Restez connectés, la suite de nos aventures en pays birman vous emmènera à l’ouest, toujours plus à l’ouest ! Et le Far West au Myanmar, c’est bin l’fun, comme diraient nos amis francophones d’outre-Atlantique !

A bientôt

M. & Mme Shoes


Visages d’Asie

Cet article comporte 13 commentaires
  1. Effectivement, a a l’air visuellement bien sympa le Myanmar!!! en photo ça rend bien en tous cas!

    et quand ils font des temples, ils ne rigolent pas sur la quantité de statues et de peinture dorée 😛

    les portraits sont superbes aussi! j’aime bien la méditation lvl99 et la super coupe de cheveux ;D
    pour le birman-biker-style, no comment, si ce n’est qu’ils ont apparemment trouvé un moyen de recycler les casques des GIs du Vietnam en casque de moto avec juste un peu de peinture et un beau support pour actioncam 😀

  2. Salut tous les deux et encore MERCI.
    Pour ce voyage au bout du monde ((JE ME REGAL ))
    Ma photo préférée est:le monastère et le bassin thermal de BAYIN NYI.
    Le reste est aussi splendide et j’ai facilement trouvé Mariette dans la grotte de SADDAR CAVE.
    GENTILS FOUS PRENEZ SOINS DE VOUS ET DE VOS PIEDS @+

  3. Encore de splendides photos j’aime la méditation et la séance psy quant au monastère Mariette se détache parfaitement avec sa superbe jupe rouge .J’aime en particulier Saddar cave et The Byan cave a Hpa an petite fille et petit frère magnifiques ce sont des enfants superbes Quentin s’est il purifie ??? Bisous

  4. Bonjour les enfants ,superbe le reportage les visages ,les paysages ,la station thermale , les couchers de soleil et bien sûr vous deux tout cela est sublime .
    Notre Quentin en bouddha ne dépare pas la collection .
    Bonne route à bientôt et grosses bises . Mame

  5. C’est juste splendide et bien narré 🙂
    Pour nous le Myanmar ça sera 4 semaines en août, ça donne envie de chevaucher notre Delorean et de foncer dans le continuum espace temps, histoire de l’accélérer !!!

  6. ha c’est mieux avec la possibilité d’agrandir les petites photos!
    on voit beaucoup mieux le joli échafaudage à 250% sécurisé aux normes européennes sur le toit de la pagode d’Hpa An 😀

  7. Encore de magnifiques photos et de superbes portraits.
    je suis impressionné par les statues en nombres et bien alignées, quand à Quentin tu fais plus Jésus que Bouddha mais pas mal…..

    Et cela aura été dommage de pas avoir la photo avec le casque!!!

    Pour aller dans le sens de Gaultier ce que je préfère en sécurité c’est l’échelle de bois pour aller au temple en haut de Kaw Goon Cave.
    Nous attendons la suite avec impatience et surtout l’histoire de la super pop-star.

    bisous

  8. je suis tout a fait d’accord avec PAPAPO pour la comparaison avec la baie d’ha-long c’est ce qui m’est venu tout de suite à l’esprit.
    Tout est magnifique et magique.
    Je crois que si Quentin avait pu être là bas il y a une petite vingtaine d’années en arrière il y aurait trouvé et apprécié de bons copains et d’idéals terrains de jeu tout a fait à sa mesure et à son goût. Le tas de vieilles voitures sous les grands arbres me remet à l’esprit une certaine cabane dans un vieux pommier…et les deux garnements à l’air « arsouilles » auraient pu faire partie de sa bande…il n’y a pas de doute.
    j’attends la suite avec impatience.
    Bisous mes chéris

  9. cela faisait un petit moment que je ne vous avait pas lu , et bien chapeau , vos photos sont magnifiques , les commentaires très intéressants et diverses , c’est captivant ; de vrais pros . Merci de nous faire rêver .
    Bertrand

  10. Bravo pour ces photos splendides , nous hésitions pour Mrauk U mais je suis totalement enthousiasmée par votre reportage nous y allons en mars 2017 . Bonne continuation de la part d’une retraitée qui a toujours la bougeotte !!!!!

Répondre à Gaultier Annuler la réponse au commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher