Flag_english

Et voilà le grand jour est arrivé, vous y êtes, ce fameux jour tant attendu où vous débutez les préparatifs pour votre premier voyage au long cours avec votre cher(e) et tendre. Vous allez voyager en couple ! N’est-ce-pas fantastique ? Vous êtes là, tout heureux, le nez dans le guidon, à 200%, pris avec le budget, l’itinéraire, les visas, les valises… Mais au fond de vous se trouve quand même une inquiétude. Une méchante tracasserie qui vous ronge un peu (beaucoup). Et oui, vous avez entendu tellement d’histoires de couples en voyage qui se passent mal, de ruptures et autres histoires d’amour tristement avortées après un road trip qui a tourné en eau de boudin. Et même des histoires d’amoureux qu’on pensait fait l’un pour l’autre, et qui finalement ne se supportaient plus… Alors, c’est normal, vous avez un peu peur, vous aussi.
Qu’en sera-t-il pour votre couple ? Serez-vous à la hauteur pour affronter ensemble les aléas du voyage ? Votre relation va-t-elle prendre un tournant inattendu et vous un coup de rouleau à pâtisserie dans la face ?

Ces questions, évidemment, nous nous les sommes également posées maintes et maintes fois avant (et pendant) nos voyages. Voilà maintenant 10 ans que nous sommes en couple, et déjà quelques années que nous explorons ensemble les recoins de cette belle planète. Aujourd’hui nous allons tout vous dévoiler, nous mettre à nu (Oui oui ! Tout à fait, totalement nus !). Nous avons envie d’écrire pour partager cette expérience vraiment exceptionnelle, mais qui n’est certainement pas une partie de plaisir au quotidien ! Car on ne va pas vous le cacher, pour le couple, le voyage n’est rien de moins qu’une sacrée épreuve du feu !

Voyager en couple : le voyage qui vous change

Le voyage, ce n’est pas toujours des vacances ! Qu’on soit seul(e) ou à deux (ou plus), on se heurte forcément à des situations stressantes ou inconnues, et il faut alors improviser fissa. Voyager, c’est repousser les limites de son confort habituel, paraît-il. Ou plutôt les redéfinir… Or, si l’on n’a jamais voyagé avant, il est très difficile de savoir comment on va réagir au bouleversement de nos repères. Et on  sait encore moins comment va réagir notre partenaire ! Lors de ces situations de crise, on doit faire face à des prises de décisions rapides, ainsi qu’à de nouvelles peurs et angoisses qui font forcément ressortir nos mauvais côtés. Anxiété maladive, mal du pays, déprime, peur de manquer d’argent, incapacité à prendre une décision (Choisissez le(s) mauvais côté(s) de votre choix) sont alors des émotions qui ne contribuent pas à faire de nous les meilleurs compagnons de voyage. Et même pas du tout, on vous l’assure !
D’un autre côté, si nous, on est relax et que c’est notre moitié qui stress/râle/s’angoisse/déprime (là encore faites votre choix…), alors bon sang, quel(le) rabat joie, il/elle nous tape sur le système, et est vraiment en train de nous gâcher le voyage !
Bon bon bon, là il est vraiment temps de se calmer avant que les sangs ne s’échauffent, que les casseroles commencent à voler et que chacun s’enferme dans une bouderie définitive et renfrognée. Détendons nous !

Jlavaibiendis !!!!Il est normal que le voyage nous fasse évoluer, voir qu’il change tellement nos horizons et nos points de vue, qu’on ressemble alors de moins en moins à la personne qu’on était avant le départ. Bien sur, pour le couple, c’est extrêmement déstabilisant, et il arrive parfois que chacun évolue dans des directions différentes et qu’on ai alors du mal à reconnaître la personne qu’on aimait et chérissait avant de partir. Surtout, il faut bien prendre conscience que réussir à se connecter sur la même longueur d’ondes pour voyager en couple prends du temps ! Si aujourd’hui nous avons atteint une stabilité et une complicité extraordinaire, dites vous bien que nous n’en sommes pas arrivés là en 2 semaines, à boire des bières dans un van sur la côte Australienne ! Non, non, non ! C’est le fruit de l’expérience (héhéhé, ça en jette quand on dit ça hein !?) de plusieurs années de vie commune avant le voyage et de longs mois de vie en road trip à vivre dans un 4×4.

Et oui, en voyage, et surtout si c’est un road trip, vous allez rester collés l’un à l’autre quasiment 24h/24. Même si vous rencontrez d’autres personnes sur la route, l’autre restera dans votre collimateur toute la journée. Il n’y a donc pas moyen de s’enfermer dans une pièce et de mettre le dernier album de Metallica à fond pour ne plus l’entendre en le/la maudissant sur 5 générations ! Il faut faire avec, et franchement, au bout d’un moment, et même si vous vouez à votre moitié un amour total, sincère et dévoué, ça a de quoi taper sérieusement sur les nerfs…  Tous les « petits défauts » que vous trouviez craquants avant le départ vous irritent désormais. Pire, vous remarquez surtout ses gros défauts que vous détestez ! Et en plus, à force de tout faire ensemble, vous n’avez bientôt plus rien à vous raconter… Ou la la, c’est mal parti !

Mélancolie passagère... Ou la thérapie à base de chocolat !Soyons clairs : on ne vous donnera pas ici une liste de « solutions miracles » pour gérer votre couple en voyage. CA N’EXISTE PAS ! Chaque couple est différent, chaque voyage est différent, il est donc impossible de faire des généralités. Seuls vous, et vous seuls, saurez trouver les solutions qui vous conviennent. Ne désespérez pas !
Mais, tel un Padawan à l’écoute de son maître Jedi, à maîtriser vos meilleures armes pour affronter les situations de crises émotionnelles, vous apprendrez !  Elles sont la patience, la tolérance, les concessions et la plus importante de toutes : la discussion ! La vraie hein ! La constructive, honnête et sincère, sans mensonges (ni à l’autre ni à soi même !), et surtout franche et fraîche ! Oui, fraîche, c’est important. Crevez les abcès dès leur apparition ! Si vous attendez 3 mois à ronger votre frein chaque nuit en pensant à ce que vous allez vous dire le jour où vous allez peut-être éventuellement vous parler… Oh ! Popopop ! Non ! Stop ! Y’a un problème ? C’est tout de suite qu’il faut le régler ! Il ne faut pas attendre ! Mieux vaut se chauffer un peu maintenant plutôt que de se casser un pot de Nutella sur le crâne 3 mois plus tard le jour où vous vous décidez enfin à cracher le morceaux. Déjà ça ferait du gâchis de Nutella, puis sérieusement c’est BEAUCOUP plus facile de se causer avant que le niveau maximum de « ras le bol » soit atteint. Et pour terminer, après un règlement de comptes tout frais, on finit au plumard pour une bonne partie de galipettes. Ça fait du bien, ça détend, ça rabiboche ! Y’a rien de mieux pour trouver un terrain d’entente et voilà c’est reparti pour un bon moment de bonheur dans votre couple !

Le matin de la Saint Valentin, sur les plages du Coromandel en Nouvelle-Zélande

Le matin de la Saint Valentin, sur les plages du Coromandel en Nouvelle-Zélande

Voyager en couple : et la sexualité alors ?

Bon, voilà… Le sujet est lancé, parlons maintenant un peu en dessous de la ceinture. Ben oui quoi ! Qui dit couple, dit parties de jambes en l’air ! Ou du moins on espère pour vous… Avant le départ, soit on ne se pose pas trop la question, soit on a une vision assez idéalisée de la chose, le tout mâtiné de fantasmes plus ou moins avoués : vous vous voyez déjà courant nus dans les grands espaces, faisant l’amour sur la plage au coucher de soleil, ou vous livrant à de nouvelles expériences exotiques pimentant votre vie sexuelle…
Là mes chers petits coquinous, on vous coupe tout de suite : vous êtes loin du compte ! La réalité est bien différente. Certes vous aurez aussi ce qui est cité ci dessus (si vous y mettez un peu du votre ça va de soi). Mais vous aurez aussi et surtout les expériences suivantes :

  • Il fait beaucoup trop chaud dans ce van/tente/bungalow ! Vous ne pouvez plus bouger le petit orteil (alors ne parlons pas d’autre chose) et vous avez l’impression que vous allez décéder, noyé dans votre propre sueur. Votre partenaire à la peau toute collante et ne sent pas très bon des aisselles. Pas moyen d’être excité dans ces conditions (sauf Quentin qui de toutes façons est toujours excité !)
  • Merde, il fait super froid dans ce van/tente/bungalow ! Vous êtes emmitouflé dans votre duvet. Vous feriez bien un truc mais, ben… Vous êtes emmitouflé dans votre duvet ! Nan j’en sortirai pas ! (Sauf Quentin qui de toutes façons n’est pas très frileux)
  • Vous ne vous êtes pas lavés depuis trois jours… (Ou plus). C’est pas très très hygiénique quand même (Sauf Quentin qui, si si si assure t-il, s’est discrètement lavé l’engin avec un petit coton). D’ailleurs tant qu’on est dans le sujet hygiène, profitez en pour jeter un œil à nos trucs et astuces pour éviter les mycoses en voyage.
  • Le farniente c'est pas notre truc... Quoi que ;-)Vous logez depuis une semaine en dortoir dans une auberge de jeunesse. Vous êtes propre, vous n’avez ni chaud ni froid, vous êtes à cran mais, à moins d’aimer prendre des risques, là y’a pas trop d’intimité. (Sauf que ça c’est sans compter sur l’ingéniosité de Quentin. Le ptit malin à trouvé un moyen de bloquer la porte/se cacher/s’assurer que tout le monde est parti pour un petit moment. Oui, un petit moment suffira)
  • Vous devez inventer des positions pas croyables dignes du Kamasutra pour réussir à faire quelque chose dans l’espace exiguë de votre tente/van. Ou alors justement il n’y a tellement pas de place que vous êtes limités à une ou deux positions maximum ce qui frustre votre créativité ! (Sauf pour Quentin qui est un homme simple et sait se contenter de peu)
  • Vous avez des coups de soleil, la marque du maillot, des boutons, des cheveux mal coiffés, des poils en pagaille. Bref vous n’êtes pas aussi soigné qu’avant le départ. Difficile de séduire votre partenaire avec vos fringues de rando hyper moches et votre nez tout rouge qui pèle. En même temps, votre partenaire est sensé vous aimer comme vous êtes et de son côté il/elle est pas dans un meilleur état que vous. (Ben oui, Quentin lui il s’en fout et il trouve toujours que Mariette c’est la plus belle !)
  • Et puis sinon, il y a ce grand brun musclé/belle plante sulfureuse qui vous fait de l’œil depuis quelques jours là bas… (Heu, ben alors, on se lance dans un plan à trois..? Bon. Non mais là, vraiment Quentin, ça suffit !)

Voyager en couple : le voyage qui vous uni !

Tout d’abord parlons d’une autre facette que vous allez découvrir lorsque vous allez voyager en couple et qui va intimement vous rapprocher l’un de l’autre ! On le disait plus haut, durant tout ce voyage vous allez plus que souvent vivre dans un espace bien exigu… Vous allez donc tôt ou tard dévoiler votre intimité à l’autre comme jamais auparavant. Mais pas le choix dans un espace si réduit ! Pas vraiment moyen de s’éclipser facilement quand vous avez envie de lâcher un gros pet qui pue… Bien vite, faire caca devant votre partenaire tout en discutant de la pluie et du beau temps ne vous posera plus aucun problème. Vous n’avez pas non plus moyen de vous changer vite fait quand vous vous rendez compte que vous avez de grosses auréoles sous les bras et vous ne pouvez pas non plus vous trifouiller en privé lorsque vous avez un gros bouton blanc qui pousse sur votre menton. Vous n’aurez bientôt plus de secret l’un pour l’autre ! Ça désacralise un tantinet le corps de l’élu(e) de son cœur… Mais tout cela est naturel après tout !

Vous l’aurez compris, voyager en couple n’est pas de tout repos. Nous, on s’engueule, on râle, on boude, on tergiverse, mais on ne changerai de partenaire de voyage pour rien au monde ! Car voyager en couple, ça veut aussi dire qu’en cas de coup dur on peut s’épauler, et qu’en cas d’expérience unique et merveilleuse on a quelqu’un avec qui la partager. C’est aussi apprendre à compter l’un sur l’autre, à aller dans la même direction et à vivre véritablement ensemble sans s’étouffer. Vous apprendrez beaucoup de choses qui ne sont pas évidentes au quotidien hors des voyages, comme par exemple prendre plus de temps pour vous et faire plus de choses ensemble, laisser vos propres envies de côté pour satisfaire celles de votre partenaire, vous parler plus souvent, vous créer des petits délires et souvenirs de couples qui seront tellement intenses que personne ne pourra les comprendre… Bref quelque chose s’installera entre vous, quelque chose qui cimentera votre relation pour de bon : la confiance !

10 ans de couple... :)

10 ans de couple… 🙂

Pour nous, voyager à deux est vraiment une façon de mieux nous découvrir (ce qui est toujours vrai aujourd’hui !), et chaque épreuve que nous parvenons à traverser ressert nos liens, notre amour, notre confiance l’un dans l’autre. Voyager nous a beaucoup appris : à être plus patient, à être plus tolérant, à faire plus de concessions, à cultiver notre sens de l’humour, à se mettre au diapason de l’autre tout en respectant sa propre personne et ses propres valeurs. Et surtout, ça nous a appris à communiquer. En bref, voyager en couple nous a permis de (presque) trouver l’harmonie. On ne saurait que trop le conseiller à tous les couples du monde : envisager de voyager en couple vous permettra définitivement de voir si vous êtes faits l’un pour l’autre, et après un tel voyage, si vous ne vous y brûlez pas les ailes, votre couple ne sera que plus uni et plus fort !
Voyager en couple, au final, c’est comme un bon raccourci vers la maturité sentimentale…

Découvrez, ou redécouvrez l’intégralité de nos gaffes, situations embarrassantes et scènes de couple en voyage illustrées en BD !

Et pour finir, on vous avait promis du nu, alors en voici en photo :

Nous, tout nus, en train de faire des gros trucs cochons... Désolés la photo est un peu-être un peu sombre :-)

Nous, tout nus, en train de faire des gros trucs cochons… Désolés la photo est un peu-être un peu sombre 🙂


 

Cet article comporte 11 commentaires
  1. haha génialissime votre article ! Bon on vous dira ce qu’on en pense et comment ça s’est passé pour nous quand on y sera (départ en octobre). Et comment ça Quentin est toujours excité ? Non mais ces femmes alors… 😉

  2. Après les articles de voyages et autres voilà encore un article bien sympa!!! et une belle leçon de vie! et pourtant l’année des 30 pour Quentin;-) si jeunes et tant d’expériences!!! Et Quentin quel coquin 😉
    Bon sérieusement vous pensez passer un jour en Bretagne???? On n’a pas le mékong, juste le Blavet le scorf, l’odet l’aulne, la vilaine etc etc 😉 et à Ploemel quasiment rien:-( , mais on sera content de vous voir 🙂

  3. Je vous suis depuis quelques temps avec plaisir. Votre article m’a beaucoup amusée, et touchée aussi, moi qui fête mes 22 ans de mariage demain…
    Bonne et longue route à tous les deux

  4. Très bon article et très vrai !
    J’ai voyagé en couple et ça s’est terminé par une rupture (un mal pour un bien pour être honnête même si je ne retiens que le meilleur).
    J’ai re-voyagé en couple (avec un autre) et là c’était différent dans un sens beaucoup plus positif mais la suite est un peu tordue alors je me garde de développer… 🙂
    Bref, je pense aussi que voyager en couple me permettra de savoir si j’ai trouvé « le bon » ou pas. On n’est jamais sûr de rien vous me direz mais bon, en tant que voyageuse, je ne pourrai pas choisir un homme en le voyant seulement le soir après le boulot et le weekend chez les beaux-parents ! J’exagère (à peine). 🙂

    PS: première fois que je visite votre blog et c’est bien cool de lire un tel article! ! À la prochaine !

  5. J’adore!! Tellement vrai. Pour l’avoir vécu également, voyager rapproche un couple et crée une complicité que tu n’as pas autrement. Le souvenir de notre « plus grosse dispute : allons nous au Laos ou pas? » lors de notre voyage au long cours, nous fait encore rire. Personne ne comprend vraiment d’ailleurs. :-p

  6. Merci pour cet article, j’ai beaucoup souris.
    Ca fait 3 ans qu’on voyage en couple et je me suis retrouvée dans plusieurs situation.

    J’avais commencé un petit paragraphe sur les « avantages, inconvénients » de voyager en couple et je l’ai terminé en glissant le lien du votre … (avec votre nom et site évidemment) 🙂

    Bonne route 🙂

  7. Très bon article comme d’habitude. Je voyage seule, par choix mais aussi parce que tout simplement je n’ai personne dans ma vie pour partager ça avec moi. Et je me suis souvent, très souvent, dit que c’était bien plus simple de voyager seule pour bien des raisons. Alors je ne peux qu’être admirative de votre expérience. Je vous souhaite beaucoup de bonheur et d’amour.

  8. C’est exactement ça les a priori d’avant départ! Advienne que pourra, nous partons début juillet…
    Je vais continuer mon tour sur votre blog 🙂

  9. La partie sexualité avec les « sauf pour Quentin… », vous m’avez tuée là, c’est tellement drôle!!! XD
    C’est un bel article, et bon sang ce que vous êtes mignons tous les deux, c’est craquant !
    J’ai un pote qui a fait un road trip de quelques mois en Australie suivi d’un road trip d’un an en Asie, avec sa copine. Quand je l’ai revu, ils s’étaient installés en France et il venait de la demander en mariage. Je me souviendrai toujours de ce qu’il m’a dit : « Tu sais, après plus d’un an à vivre collés l’un à l’autre, à avoir chié l’un devant l’autre, on se connait par coeur, je ne peux pas douter que ce soit la femme de ma vie ».

    1. Hahaha ! Sacré Quentin !
      L’histoire de ton pote c’est totalement ça… Vivre 24/24-7/7 l’un avec l’autre sans échappatoire, même pour les moments les moins glam’, et revenir ensemble, ça cimente le couple 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher