Ce carnet de voyage est le report de nos notes manuscrites telles quelles, brutes. Aucune modification ou réécriture n’y a été apporté.

Nous avons attaqué la journée un peu plus tard que d’habitude (début d’aprem au lieu de fin de matinée). Objectif lune…. euuhh non ça c’est Tintin, le vrai… Objectif : tour de Galata (un peu d’histoire : La tour de Galata est l’une des plus ancienne du monde, à l’origine en bois, elle à été démolie, cramé, cramé, démolie, cramé…. Bref, à l’origine construite sous Byzance, elle ne ressemble aujourd’hui en rien à l’originale. Elle est fortifiée, fait 66m de haut et est postée en haut d’une colline). Superbe vue sur toute la ville bien méritée après un bon quart d’heure d’escalade des ruelles de la colline, même si nous n’avions qu’un demi rayon de soleil. On se rend bien compte que la ville est très industrielle, et on aperçoit les montagnes au loin.

Suite de la mission : le palais de Dolmabhaçe. Un ptit tour de tram, quelques photos dans le parc, et lorsque l’on arrive à l’entrée : les portes se ferment devant nous. Nous sommes donc resté plantés là comme deux ronds de flan, à regarder la relève de la garde militaire (qui on l’air très cons d’ailleurs avec des casques tout ronds sur la tête, qui leurs arrivent dans les yeux).
Bon pas grave on se dit qu’on reviendra vendredi matin. On se dirige donc vers la mosquée de Soliman le Magnifique au travers de dédales de ruelles pleines de boutiques, qui débordent sur la rue : on se croirait dans le grand bazar. Puis ensuite nous avons encore grimpé une colline, c’est rude ! Et une fois arrivés devant cette magnifique mosquée (la plus grande de la ville. Moins que Sainte Sophie quand même mais elle c’est une Basilique), ben elle était en restauration, donc impossible de la visiter. Rontudjuu !! Nous avons tout de même pu voir le mausolée de Soliman où reposent 4 sultans leurs concubines, sœurs…

Nous avons donc fini par retourner au grand bazar en longeant l’université qui est au passage magnifique. Petite pause visite d’une mosquée près de l’université, puis négociation musclée au grand bazar (objet vendu 140LT négociée 55LT soit 27€ : superbe ensemble de plats à Mezzes en porcelaine décoré à l’ottomane).

Retour à l’hôtel, puis sortie restaurant : Köfte (préparation de viande hachée aux herbes puis grillée) aux piments et aux épices, salade de haricots blancs aux carottes & oignons & salade verte. Dégustation de pâtisseries bizarres dans le parc avec vue sur mosquée bleue de nuit. Mariette a sympathisé avec un chat con qui voulais même pas manger un bout de ma pâtisserie !

Indiana Tintin et Riette Jones

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher