Flag_english

Nous ouvrons les yeux dans le froid du matin alors que le voile étoilé de la nuit recouvre encore le ciel. Nous sommes au camping d’Albert Town, à 8km de notre point de rendez-vous, et devons envisager la possibilité de devoir marcher tout du long si personne ne s’arrête pour nous. Oui, Nous avons rendez-vous ! Hier soir nous avons fait une petite soirée au camping où nos amis Cyril et Aline travaillent et avons rencontré un groupe de français en vacances avec qui nous avons sympathisé. Nous nous sommes même découvert un objectif commun : aller randonner au Rob Roy glacier.
Situé à 1 heure de Wanaka, dans le Mount Aspiring National Park, il est largement moins connu des touristes que les glaciers de Franz Josef ou de Fox, mais est parait-il bien plus beau et reste encore un de ces « spots plus ou moins secrets » de l’île du sud.

Camping sous les étoiles à Albert Town, près de Wanaka

Camping sous les étoiles à Albert Town, près de Wanaka

La chance nous sourit, un gros 4×4 de luxe tout neuf s’arrête et nous arrivons à temps au camping pour retrouver nos nouveaux amis. Nous profitons même d’un brin de luxe lorsque qu’ils nous offrent un café et une tartine de pain grillé à la confiture ! Royal, cela fait bientôt 1 mois qu’on a rien mangé de tel ! D’autant qu’après les dernières nuits passées à chasser les aurores australes et camper par -10°C sur des sommets gelés, nous apprécions réellement ce simple petit-déjeuner…

Randonnée au Rob Roy Glacier

Mariette embarque avec René et Catherine dans le premier camping car tandis que Quentin grimpe dans le second avec Patrick et Christine. Cette heure de route est l’occasion de faire plus ample connaissance… Originaires de la région de Lyon, ils sont anesthésistes. Patrick et Christine sont amateurs de raid 4×4 et ils ont baroudé un peu partout à travers le monde, tandis que René et Catherine partent régulièrement en Afrique pour mener des opérations chirurgicales dans le but d’aider à combattre la maladie de Noma. Tandis que nous roulons vers le Rob Roy glacier, la magie du voyage et de ses rencontres opère rapidement : 20 ans nous séparent, ils ont des enfants qui ont nos âges, et pourtant… Pourtant nous découvrons que nous avons beaucoup en commun et sympathisons comme nous l’aurions fait avec des couples de notre âge…

Sur la piste vers le Rob Roy Glacier

Sur la piste vers le Rob Roy Glacier

Durant ce temps, les camping cars font un brouhaha d’enfer, vibrant et tremblant de toute leur carlingue. Chaque visse, chaque écrou et chaque plaque d’acier est malmené. En effet, pour rejoindre le Rob Roy glacier il faut faire 30km de gravel road, et traverser 2 criques. Catherine s’amuse comme un enfant et se revoit certainement au volant de son Land Cruiser, sauf qu’aujourd’hui c’est une grosse boite de conserve qu’elle conduit ! Nous stoppons régulièrement pour capturer les paysages le long de la route, plus nous avançons plus la nature s’embellit. Des vaches et moutons paissent tranquillement aux pieds des montagnes, prenant parfois un bain dans une de ces petites rivières qui zèbrent les pâturages. Enfin à la sortie d’un virage c’est le clou du spectacle : une large vallée cachée se dévoile. Au fond, une rivière bleutée coule depuis les sommets tandis que ces derniers recouverts de neige et de glace brillent de mille feux sous le ciel d’un bleu profond. C’est une de ces journées parfaites. Le panorama est époustouflant ! Nous peinons à croire en la beauté du lieu.

La piste démarre dans un pré au milieu des vaches qui ne semblent pas de soucier de la présence de touristes marchant sur leur casse croute. Puis elle enjambe rapidement le cours d’eau via un pont suspendu, avant de s’enfoncer dans les sous-bois en suivant la dégringolade de l’eau venant tout droit du Rob Roy glacier. De temps à autre une trouée dans la canopée nous offre une vue imprenable sur la vallée en contrebas, ou sur le glacier en amont. 1 heure et 30 minutes. C’est le temps qu’il faut marcher pour atteindre le bout de la piste. Maigre prix à payer pour avoir le privilège d’admirer la magnificence du Rob Roy glacier, trônant au sommet de la montagne, étincelant d’un blanc pur tel un diamant. Les yeux posés sur ce géant, nous repensons aux Fox Glacier et au Franz Josef Glacier : le Rob Roy les renvoie sans complexe à l’état de glaçons !
Plus grand, plus blanc, plus pur. Splendide !

Le Rob Roy Glacier, vu depuis le chemin

Le Rob Roy Glacier, vu depuis le chemin

A gauche, une cascade fait un plongeon depuis le haut de l’immense falaise où s’arrête le Rob Roy glacier, ajoutant un brin de charme à ce tableau déjà idyllique. Nous restons là un moment profitant de l’instant et tentant de capturer le paysage en photo malgré la lumière de midi qui ne facilite pas le travail, puis faisons demi-tour.

De Wanaka à Queenstown, à travers les montagnes

Sur le chemin du retour, la conversation amène nos anesthésistes à nous parler de leur travail et de l’évolution de la science dans leur domaine. Nous en apprenons d’ailleurs beaucoup à propos des nouvelles techniques d’hypnose médicale. Fascinant ! Mais nous apprenons également que notre groupe d’amis s’en va ce soir vers Queenstown, et qui plus est, souhaitent prendre la petite route dans les montagnes offrant paraît il de belles vues. Nous profitons une fois de plus de nos amis et de leurs camping car et squattons avec eux pour quelques kilomètres de plus !

Sur la route de Queenstown (Photo par Mariette)Après un joli trajet au travers des montagnes dorées nous passons un col avant de redscendre sur Queenstown. Queenstown, cette ville qui ne nous donne pas du tout envie, malgré le fait qu’elle soit construite dans un cadre parfait : entre les montagnes et sur les bords d’un superbe lac. Quel est le souci alors ? Le souci est que cette ville est devenue la représentation parfaite de ce que nous souhaitons éviter : chère, populaire, branchée. Elle est le repaire, « the place to be » des riches et des jeunes cherchant un lieu « cool » pour passer quelques mois, pas trop loin des stations de ski tout en pouvant faire la fête et sortir la nuit.
Vous vous doutez donc qu’avec une réputation pareille, il était hors de question qu’on y mette les pieds… Nos amis nous ont donc déposés à la limite de la ville, sur les bords du lac où nous avons trouvé un petit camping pas cher hors de prix (mais en bordure du lac SVP !) pour passer la nuit. Demain matin nous mettrons les voiles vers notre prochaine destination : la côte sud est…

A bientôt

Tintin & Riette

Coucher de soleil à Queenstown. Panorama du soir, vue depuis notre tente

Coucher de soleil à Queenstown. Panorama du soir, vue depuis notre tente


Bonus :

Rituel journalier, vivez le montage de notre tente en live… Ou presque 😉

montage-de-tente-5


Bons plans / Infos pratiques :

Camper à Wanaka :

  • L’alternative la moins chère est à 8km du centre ville, à Albert Town qui propose un large terrain, équipé de toilettes, où l’on peut camper pour 7$/nuit/personne.
  • A une 40aine de kilomètres au sud de la ville il y a un grand camping gratuit non loin de Cromwell sur les bords du lac. Attention, ce spot est extrêmement exposé aux vents ! Il y a des toilettes.

Camper à Queenstown :

  • En arrivant à Queenstown juste après le rond-point avec les fast food et les stations-service prenez à gauche sur Yewllet Cres. Au bout de la route vous tomberez sur le Frankton Motor Camp. Le camping ne paye pas de mine à première vue, mais nous a surpris ! Il y a tout le nécessaire, et les gérants sont très sympathiques. Il y a même possibilité de camper sur les bords du lac.
    20$/personne/nuit en tente !

Faire du stop à Wanaka :

  • Pour aller vers le Rob Roy Glacier :
    Depuis le centre de Wanaka avancez sur le lake front le long de Wanaka-Mount Aspiring Rd afin de vous éloigner du centre touristique. Passez si possible le carrefour avec la route de Queenstown afin d’éliminer ce trafic. Tendez le pouce dès que possible, la majorité des voitures roulant dans cette direction vont vers le Rob Roy. C’est l’unique route.
    Postez vous sur la route assez tôt afin de favoriser vos chances d’êtres embarqués par d’autres randonneurs.
  • Pour aller vers Queenstoswn ou vers le nord :
    2 solutions s’offrent à vous. La première est de vous poster au niveau du lake front au croisement entre Ardmore St et Mc Dougall St qui est la route touristique vers Queenstown. L’autre solution est de vous poster à la sortie de la ville après les ronds-points sur la SH84 qui vous fera passer par Cromwell. Il y a certainement plus de trafic sur cette route dû au fait que de nombreux touristes n’empruntent pas la route des montagnes et qu’il y a également tout le trafic local vers Cromwell.

Faire du stop à Queenstown :

  • Pour repartir vers Wanaka postez-vous au niveau du rond-point avec les fast food et les stations services et tendez le pouce. La SH6 remonte vers Wanaka, et Cromwell. C’est également la route des touristes souhaitant emprunter la route touristique vers Wanaka.
  • Pour partir vers le sud, partez du même rond point. Marchez ensuite jusqu’au prochain rond-point, et passez l’aéroport afin d’éliminer le trafic s’y rendant. Au prochain feu, postez-vous juste après, il y a de la place pour que les voitures puissent s’arrêter dans danger, et c’est la route qu’empruntent tous les touristes roulant vers Milford Sound, Te Anau, et Invercargill

 

Cet article comporte 9 commentaires
  1. Encore une belle ballade je n’ai pas mis de message aux aurores australes qui étaient également superbes mais la vôtre Rob Roy quelle splendeur que diable n’ai je plus 20ans pour faire de telles ballades courage j’attends la suite bisous a vous et toujours prudence mamie

  2. Effectivement, un rubis ce glacier…Quelle splandeur…Décidément, vous avez le chic pour trouver des spots d’enfer !!! Bigre, quelle dextérité pour monter en duo votre tente…L’animation, en jette aussi…Bref ,encore un bon moment de passé en votre compagnie….Bises à vous…Je vous envoie plein de soleil Breton…

  3. encore un petit coin de Nouvelle Zélande plutôt joli!

    un jour faudra que vous nous fassiez découvrir des coins moches de Nouvelle Zélande (si ça existe…) sinon on va vraiment finir par croire que tout est beau dans ce pays!

    sympa l’anim’ de montage de tente, mais il aurait fallu doubler ou tripler la fréquence des photos pour que le timelapse soit plus fluide 😀

  4. comme Quentin…………. je CONTEMPLE…………………………………………

    MERCI …………..!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    gmm

  5. Ca fait petit moment que je n’avais pas regardé mes mails….je viens de contempler ces paysages magnifiques, ça fait du bien et ça donne envie !!! Merci de nous faire partager votre aventure. Ici nous attendons l’été qui tarde à arriver. J’espère que vous allez bien. Je vous fais de gros bisous.
    Et au fait très sympa les photos animées, encore !!
    Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher