Flag_english

Drôle d'oiseau dans l'arbre...Voila quelques jours déjà que nos amis Younn et François nous ont déposés à Wanaka après ces quelques jours passés dans le Fiorland et Milford. Nous apprécions particulièrement cette ville et ses environs, dont les magnifiques lacs et montagnes offrent d’innombrables balades et activités, aussi bien en hiver qu’en été. Nous y avons retrouvé nos amis Cyril et Aline du blog « Les Chou-trotteurs » qui travaillent non loin du centre. Nous avons également pris contact avec le photographe/voyageur belge Johan Lolos, dit « le Backpacker », qui a établi ses pénates dans la région pour quelques mois, et dont nous souhaitions faire la connaissance. Cela fait un moment que nous suivons son périple, et sommes admiratifs de son talent et de sa réussite. Ce dernier a accepté sans hésiter et nous a même conviés à une balade en fatbike autour du lac pour une séance shooting commandée par Good Rotations, une entreprise de Wanaka qui loue ces extraordinaires vélos ! Parfait moyen d’explorer les alentours du lac !
Avec lui, nous allons assister à l’évènement le plus incroyable de notre voyage dans l’ile du Sud…

Lake Wanaka

Lake Wanaka

Wanaka, à la chasse aux aurores australes.

Alors que nous passons une agréable soirée en compagnie de Johan à travailler sur le blog et à manger des crêpes complètes, notre ami reçoit tout à coup une alerte via son smartphone. Une aurore australe est en cours ! Et elle est d’une rare intensité qui plus est ! La nuit est dégagée, et c’est la nouvelle lune. Toutes les conditions sont réunies pour la photo nocturne !  Nous qui ne connaissions Johan que sous son jour calme et posé, nous le voyons soudain s’exciter comme un malade. En 1 minute, nous sommes dans sa voiture et démarrons en trombe. Il roule à fond sur les petites routes de campagne déserte de Wanaka et nous arrête près du spot qu’il avait repéré quelques jours plus tôt. Il bondit comme un diable hors de sa voiture et il nous faut courir à toutes jambes pour le rattraper alors qu’il met en place son matériel. Ce type est vraiment passionné ! Il s’agite fiévreusement alors que se shoote son premier cliché, en pause de 30 secondes. Et soudain, c’est l’exultation.

– MALAAAAADE !!! Les gars j’ai une photo de mabouuuule !!!!! Putain c’est DIIIINGUE !

Magnifique spectacle que nous offre la nature cette nuit là à Wanaka. Notre première aurore australe !

Magnifique spectacle que nous offre la nature cette nuit là à Wanaka. Notre première aurore australe !

L’appareil a capturé une explosion de couleurs. L’aurore, dans toute sa splendeur. C’est fou ! Nous voyons à l’œil nu l’aurore gagner en intensité, les halos roses, les rayons verts mouvants… C’est absolument exceptionnel. Nous sommes tous trois survoltés, conscients de vivre un moment très spécial, et passons quelques heures dans le noir à shooter, et échanger des vues sur nos captures. Irréel !!! Fantastique ! Les capteurs des appareils et les temps de pauses longues font ressortir toutes les nuances de l’aurore que l’œil ne peut capter. La voie lactée surplombe l’ensemble. Tout simplement fabuleux…

Nous apprendrons plus tard que cette aurore était en fait la plus intense de ses 11 dernières années. Bien que l’alerte n’ait pas affolé les compteurs en terme de chiffres, la rapidité des rayons solaires à entrer en contact avec notre monde a créé une puissante tempête magnétique qui a illuminé la nuit du 17 mars 2015.

Les aurores australes depuis Roys Peak

Le lendemain, l’alerte à l’aurore ne diminue pas, bien au contraire. Cette tempête géomagnétique serait apparemment visible jusque dans le Pas-de-Calais, atteignant un pic de 8Kp sur une échelle de 0 à 9, ce qui est particulièrement exceptionnel ! Johan décide de nous emmener escalader Roys Peak, le plus haut mont de Wanaka (1578m), pour un safari photo extraordinaire : coucher de soleil dans les montagnes, aurore, lever de voie lactée, le tout couronné par un lever de soleil sur le lac !

Nous quittons Wanaka vers 15 heures. A partir de ce moment, c’est une véritable course contre la montre qui s’engage ! Il faut 3 heures pour atteindre le sommet de Roys Peak. Seulement, pour ne pas rater les plus belles lumières du soir, il nous faut mettre les bouchées doubles ! Arnachés comme des mulets, avec la tente, les duvets, les matelas et tout le bazar, nous tentons de suivre Johan qui, dans son enthousiasme, court presque dans la côte. Mais le rythme est vraiment soutenu, et nous nous épuisons rapidement. Nos jambes et nos poumons crient de douleur alors que nous essayons de maintenir ce rythme endiablé, mais pour chaque pas difficilement arraché à la montagne, nous voyons Johan avancer de plusieurs mètres, nous distançant rapidement sur la pente raide.
Nous le rejoignons un peu plus loin sur la crête, dans une lumière parfaite qui dore toute la vallée et fait briller les eaux du lac comme des joyaux. Nous n’aurions raté ce moment de pure beauté pour rien au monde !

En route vers le sommet de Roys Peak, vue sur Lake Wanaka

En route vers le sommet de Roys Peak, vue sur Lake Wanaka

Il nous faut continuer. Atteindre le sommet avant les derniers feux du jour. Nous nous arrachons à la contemplation du panorama pour poursuivre notre ascension.
Finalement nous aurons parcouru 1200m de dénivelé en moins de 2h20. Nous montons nos tentes au sommet dans le soleil couchant. Magnifique ! Il n’y a pas un bruit, là-haut. On n’entend que le cliquetis quasi incessant des déclencheurs de nos appareils tandis que la température décroît rapidement, proportionnellement à la luminosité. Nous nous réfugions tous les trois dans notre tente pour avaler un paquet de nouilles instantanées brûlantes et partageons expériences et moments de vie en attendant l’obscurité…

Johan contemplant les dernières lueurs du jour sur Lake Wakana depuis Roys Peak

Johan contemplant les dernières lueurs du jour sur Lake Wakana depuis Roys Peak

Vers 9h30, nous quittons le confort relatif de la tente pour nous aventurer dans la froideur du sommet. Ce soir encore, nous sommes chanceux. Les nuages annoncés par la météo ne sont pas au rendez-vous. Le ciel est d’une pureté déconcertante ! Tout est figé, silencieux. La température est descendue en dessous du 0 centigrade. Une fine pellicule de gel cristallise le sol sous nos pieds. Au loin, en bas, la ville scintille doucement, se réfléchissant dans les eaux noires du lac. L’aurore est bien au rendez-vous. Nous voyons les rayons  verts se mouvoir par delà la montagne, dans un ballet lent et hypnotique. De nouveau, c’est l’exultation au moment des 1ers clichés ! Les appareils capturent les moindres détails de l’aurore, qui danse sur fond de voie lactée. Elle a un peu perdu en intensité depuis cet après-midi et, hélas, n’est pas aussi impressionnante qu’hier. Mais le cadre splendide où nous nous trouvons rattrape la donne. Nous restons une heure et demi dehors, à shooter le ciel et à le contempler. La température baisse encore et nous souffrons cruellement de la morsure du froid ! (Nous apprenons plus tard que le mercure est en fait descendu à -10°C cette nuit là !!).

Wanaka et les aurores australes

Wanaka et les aurores australes

Il est temps de chercher le refuge de nos sacs de couchage. Nos pieds ne se réchaufferons pas de la nuit ! Vers 1 heure du matin, Quentin trouve le courage de ressortir affronter la rigueur nocturne, pour aller photographier le lever du cœur de la voie lactée. Il reviendra vite, victorieux, mais ne sent plus le bout de ses doigts. Impossible d’éteindre son appareil photo, ni d’ouvrir sa propre fermeture éclair. Mariette, quant à elle, reste terrée dans son duvet, emmitouflée dans toutes ses couches de vêtement, tachant de trouver le sommeil malgré le froid. Celui-ci viendra par intermittence…

Un réveil dans les nuages

A 6h30, nous nous levons pour assister au lever du soleil. Nous ne le verrons pas !! Un épais voile de brouillard estompe les contours de la montagne. On n’y voit pas à 5 mètres ! Une couche de givre de plusieurs millimètres tapisse le sol, ainsi que le toit de nos tentes ! Pas étonnant que nous ayons eu si froid la nuit dernière. L’ambiance fantasmagorique nous enchante. Il n’y a aucun vent, aucun mouvement, aucune vie hormis les nôtres. Le silence est tel que nous avons l’impression d’errer dans une immense étendue de ouate gelée.

Juste avant de disparaitre dans les nuages sur Roys Peak

Juste avant de disparaitre dans les nuages sur Roys Peak

Nous replions les tentes raidies par le gel et entamons notre descente. Le mouvement ramène une peu de chaleur dans nos extrémités. Alors que nous sommes à un tiers de la descente, le nuage se dissipe soudainement, laissant apparaître le lac, puis la vallée dans son entier, qui se rapproche de plus en plus jusqu’à ce que nous y posions pied, dans l’état second qui fait suite aux expériences exceptionnelles. Quelle épopée !

Merci Johan !

A bientôt

Tintin & Riette


Bons plans / Infos pratiques :

A voir / à faire à Wanaka :

  • Pour découvrir Wanaka, l’une des meilleures options est la location de vélo pour faire une promenade autour du lac. Good Rotations proposent différents types de vélos à la location, allant du classique au cargo en passant par l’excellent fat bike qui vous permettra de rouler jusque sur les rives et les plages du lac !
  • Depuis le centre touristique, avancez le long du lake front sur quelques centaines de mètres pour aller admirer le lonely tree, l’arbre le plus photographié de Nouvelle-Zélande ! Opportunité photo classique, faite et refaite, mais qu’on apprécie toujours !

Un burger à Wanaka ?

  • Nous avons essayé Boa-Boa, sur le lake front, qui propose de bons gros burgers de fabrication artisanale. De quoi se caler une bonne faim, mais pas très bon marché.

Randonner à Wanaka :

  • Roys Peak : 5h aller/retour.
    Un incontournable à faire dans la région !
    A quelques minutes de Wanaka, Roys Peak est certainement l’un des chemins de randonnés les plus chiants que l’on ait pu emprunter en Nouvelle-Zélande. En effet c’est un large chemin (type piste 4×4) qui zigzague le long de la montagne et qui grimpe constament. Le panorama est superbe, mais ne change pas durant les 3 heures de montée ! En revanche la vue exceptionnelle qui est offerte au sommet justifie amplement l’effort.
  • Mount Iron : 1h30, boucle de 4.5km
    Une super alternative à Roys Peak pour ceux qui n’ont pas le temps ou la condition physique. Ce rocher haut de 250m offre une belle vue sur le lac et les alentours.
  • Rob Roy Glacier : On vous en parlera la semaine prochaine 🙂

Camper à Wanaka :

  • L’alternative la moins chère est à 8km du centre ville, à Albert Town qui propose un large terrain, équipé de toilettes, où l’on peut camper pour 7$/nuit/personne.
  • A une 40aine de kilomètres au sud de la ville il y a un grand camping gratuit non loin de Cromwell sur les bords du lac. Attention, ce spot est extrêmement exposé aux vents ! Il y a des toilettes.

 

 

Cet article comporte 14 commentaires
  1. waouh, mais c’est encore magnifique!
    tout est magnifique en fait : le lac, le paysage, la montagne, les aurores, et l’atmosphère givrée du petit matin!

    tout ça avec en plus un photographe pro comme guide, la classe!

    et le vélo sur l’eau ça a l’air fun 😀

  2. WAHOUUUU !!! Les aurores polaires, c’est un rêve de gamine, alors quand j’ai vu la photo en tête d’article… C’était mon sujet de TPE en terminale (y a pas si longtemps que ça 😉 )
    Superbe, j’imagine à peine l’état d’excitation après le premier cliché 🙂
    Chapeau bas, toute ma vénération, je vous embrasse même les orteils !
    Ca me fait rêver alors… MERCI ! Et bravo pour le travail que vous faites sur le blog, je vous suis attentivement ! (héhé j’ai que 3 favoris dans ma barre google et vous en faites parti !)
    J’espère que tout se passe pour le mieux de votre côté 🙂
    La bise à vous deux
    Bérengère

  3. Pour le camping il y a aussi le Luggate Cricket Club Camping Ground
    5$/pers avec douche, frigo, etc. le tout a 10mins de Wanaka

    Et c’est super friendly! Attention cependant, meme les sandflies sont super friendly 🙂

  4. mais c’est juste splendide ….!!! ça donne en vivre en vrai … mais chez nous y’ a pas!! ;( du coup merci pour les clichés!
    PS : pâtes instantanées bouillantes sous la tente pour se protéger de la météo …ça me rappelle quelques souvenirs …! 😉

  5. Alors là !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    rien d’autre à dire…

  6. Wouhaaouuuu ! J’ai passé un super moment en votre compagnie…C’est , comment dire…Magique, oui magique…Merciiiiiii ! Et chapeau pour l’effort sportif (grimpette, froid…). Quelle belle expérience !
    Bisous ensoleillés de Bretagne.

  7. Une excursion de OUF, des photos de OUF, un suspens de OUF et des émotions de OUF ! et c’est tellement bien raconté…. !!!! Merci les potes, vous êtes au TOP!

  8. c’est DIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNGUE……….. en effet .. !!!!!!!!!!!!!!!!!
    à couper le souffle …………………………..et les mots!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    BISOUS
    gmm

  9. avec du retard, superbe!!!

    et le lonely tree me rappelle celui que j’ai pris en phto en Ecosse au Loch Lomond (je le vous met sur FB…)

    bises

    1. Il est vrai que Wanaka nous a terriblement séduit. C’est définitivement l’un des lieux les plus beaux de Nouvelle-Zélande. Mais la concurrence est rude 🙂 Le pays tout entier est magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher