skip to Main Content
Menu

Shampoing, dentifrice, déodorant… Ces éléments cosmétiques se retrouvent bien souvent dans nos trousses de toilettes de voyageurs et voyageuses. Difficile de s’en passer, n’est-ce pas ? Étant randonneurs et cherchant à être le plus responsable possible lors de nos voyages tout en conservant un minimum d’hygiène (tant qu’à faire), voici un an et demi que nous testons différentes recettes fait maison 100% naturelles répondant à divers prérogatives non négociables : légers, bio et pas cher !

Et oui, en effet nos produits cosmétiques doivent absolument être :

  • légers ! Ben oui, on randonne beaucoup quand même. Le poids est donc une problématique de taille ! Il nous faut privilégier les trucs secs ou en poudre, nécessitant une faible quantité à l’utilisation ;
  • 100% biodégradables, naturels et avec le plus faible impact possible sur la nature ;
  • faciles à fabriquer. Le temps de préparation ne doit pas excéder plus d’une minute. Le nombre d’ingrédients doit être réduit au minimum ;
  • pas chers et faciles à se procurer

Comme ça, ça a l’air d’un vrai casse-tête. Et ça nous a pris quelques petites heures de recherche et d’essais foireux avant de trouver ce que nous cherchions. Nous avons donc décidé de vous partager ici ces recettes qui sont tellement simples et efficaces que ce serait vraiment dommage de passer à côté ! Nous les utilisons d’ailleurs aujourd’hui au quotidien, et pas seulement lorsque nous sommes en voyage.

Recettes de Shampoing

Le shampoing, c’est la problématique la plus galère (sauf pour les chauves, bien entendu). Ça dépend du type de cheveux, de la dureté de l’eau, de l’hydrométrie ambiante, de la géométrie variable de la coiffure et patati et patata. Il va donc vous falloir faire plein de tests pour trouver LA recette qui correspond à votre crinière ! Voici ce que nous avons testé et nos impressions personnelles.

La poudre de reetha

Cette poudre est issue de la noix de reetha (aussi appelée aritha ou ritha…) qui elle-même provient d’une variété d’arbres appelés sapindus. Cette noix, très utilisée en inde, a la particularité d’être lavante !

Ce dont vous avez besoin pour 1 shampoing sur cheveux longs :

  • 1 cuillère à soupe de poudre de reetha ;
  • 1 gobelet léger ;
  • de l’eau.

Mettre la poudre dans le fond du gobelet, ajouter de l’eau jusqu’en haut, mélanger avec un bout de bois, vos doigts ou le manche de votre brosse à dent… Et voilà. Oui c’est tout, votre shampoing est prêt !Mettez tout ça sur vos cheveux en fermant bien  les yeux, massez un peu, rincez. Et voilààààà ! Fastoche nan ?

Avantages : Franchement, c’est génial comme ça lave bien ! Les cheveux sont brillants, doux et sentent bons pas mauvais !  La quantité utilisée est très peu importante, donc un sachet de 250g nous dure plusieurs mois. Le prix est vraiment abordable et on trouve même de la poudre de reetha biologique sur Internet. Le rinçage est très facile et ne nécessite pas beaucoup d’eau. Le mélange lave également très bien le linge sale et la peau (à éviter quand même sur les parties intimes !). Pour être franc, on ne s’en lasse plus !

Désavantages : Ça pique très fort les yeux alors attention ! La poudre de reetha est très volatile et peut être irritante pour les bronches. La poudre mélangée à l’eau ne sent pas très bon. Ça ne shlingue pas non plus, pour être honnêtes, mais disons que si vous être habitués à votre petit DOP à l’abricot, ça va vous faire un peu bizarre ! L’odeur ne persiste pas sur les cheveux alors tant mieux ! Ce shampoing ne mousse pas. Mais est-ce vraiment un désavantage ? On ne peut s’en procurer que sur Internet, dans des magasins indiens ou spécialisés en plantes ayurvédiques. Pour ceux qui sont 100% zéro déchet, ça peut être un bémol, car ça ne s’achète pas encore en vrac (ceux qui connaissent un filon, on est preneurs, n’hésitez pas à laisser l’info dans les commentaires). Et puis bon, ça vient quand même de pétaouchnock alors l’empreinte carbone ne doit pas être fantastique non plus. Sauf si vous voyagez en Inde et dans ce cas là, vous pouvez l’acheter sur place !

La poudre de reetha - BD Shoesyourpath - Mariette -Infos complémentaires : hors voyage, ce shampoing peut être complété et adouci par d’autres ingrédients. Argile verte en poudre, quelques gouttes d’huiles essentielles (tea tree, lavande..), miel, yaourt… Il existe également d’autres poudres végétales lavantes comme la poudre de shikakaï, la poudre de sidr, ou le rhassoul. La poudre de reetha est notre préférée, mais à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux ! L’usage intensif du reetha peut assécher les cheveux à la longue, c’est pourquoi à la maison nous l’alternons avec d’autres shampoings (shampoings solides, par exemple).

La farine de pois chiche :

Positivement incroyable, mais vrai ! On peut se laver les cheveux avec de la farine de pois chiche !!!

Ce dont vous avez besoin pour 1 shampoing sur cheveux longs :

  • 1 à 2 cuillères à soupe de farine de pois chiche ;
  • 1 gobelet ;
  • de l’eau.

Mettre la farine de pois chiche dans le gobelet et ajouter suffisamment d’eau pour lui donner la consistance d’une pâte à gâteau. Mettre cette pâte-shampoing sur vos cheveux, bien répartir en massant et laisser poser quelques minutes. Rincer vos cheveux tout en les coiffant pour bien éliminer tous les résidus de farine. Terminus !

Avantages : Ne pique pas les yeux. Se trouve en vrac dans les magasins bio. Coûte ridiculement peu cher. Lave bien les cheveux. Donne du volume. Si vous vous perdez dans la montagne, vous pouvez toujours manger votre shampoing !

Désavantages : Beaucoup plus difficile à rincer que la poudre de reetha. Vous aurez besoin d’une bonne quantité d’eau pour le rinçage ! Pas toujours pratique suivant l’endroit où l’on se trouve et en fonction de l’accessibilité aux ressources en eau… Il peut d’ailleurs vous rester des résidus de farine de pois chiche dans les cheveux après lavage, mais il partent au brossage, ne vous inquiétez pas ! Les cheveux sentent moins bon et sont un peu cartonneux. On peut mettre une ou deux gouttes d’huile essentielle dedans pour parfumer. C’est globalement pour nous un peu moins efficace que le shampoing à la poudre de reetha, mais ça vaut le coup de le tester car ça pourrait tout à fait bien convenir à votre nature de cheveux. C’est en tout cas un shampoing pas du tout agressif pour le cuir chevelu !

Le shampoing à la farine de pois chiche - BD Shoesyourpath - Mariette -

Un œuf

Oui, oui, un œuf ! Quoi, vous ne nous croyez pas ? Ben vous avez tort !

Alors vous cassez un œuf dans un bol, vous le battez, vous mélangez avec un peu d’eau pour que ce ne soit pas trop gluant non plus et vous étalez tout ça sur votre tignasse. Vous rincez à l’eau FROIDE, vous peignez et c’est fini.

Avantages : Plus facile, naturel et économique comme shampoing, tu meurs. Ça fait briller les cheveux, c’est dingue. Les œufs sont assez facile à trouver partout dans le monde. Bon, sauf si vous êtes partis faire un trek au Népal, mais si c’est le cas, vous vous fichez probablement de votre propreté capillaire comme d’une guigne à l’heure actuelle.

Inconvénients : Vous êtes obligés de rincer vos cheveux à l’eau froide. On insiste : pas tiède, FROIDE. Sinon l’œuf cuit. C’est ballot hein ?! Et vous ne voulez pas avoir de l’œuf cuit dans les cheveux. Mais alors, vous ne voulez pas du tout ! Donc, ce n’est pas trop grave de se rincer les cheveux à l’eau froide si vous êtes en voyage sous les tropiques, par contre si vous êtes en Laponie, vous risquez quand même d’attraper une pneumonie donc ce n’est peut-être pas la recette à choisir ! De même si vous partez en trek autonome, vous ne voulez pas trimballer des œufs frais dans votre sac à dos. Non, vous ne voulez pas ! Bon sinon il faut voyager avec sa poule, nous ne savons pas trop lequel est le plus pratique…

L'oeuf - BD Shoesyourpath - Mariette -

Recette de shampoing sec

Alors là… Vous n’allez pas en croire vos yeux ! Cette recette de shampoing sec est tellement remarquablement efficace, simple et pas chère que vous n’achèterez PLUS JAMAIS ces horribles aérosols polluants qui coûtent la peau des fesses… L’ingrédient phare est tellement bateau que vous l’avez probablement déjà dans vos placards de cuisine. Mais oui, Mesdames et Messieurs, c’est tout bonnement incroyable, c’est… (roulement de tambour)… la MAÏZENA  !!

Ce dont vous avez besoin pour ce shampoing sec miraculeux, si vous êtes blonde :

  • de la maïzena ;
  • un bout de tissu (genre petit bout de serviette éponge ou autre).

Ce dont vous avez besoin pour ce shampoing sec miraculeux, si vous êtes brune :

  • de la maïzena (deux tiers) ;
  • du chocolat amer en poudre (un tiers)*
  • un bout de tissu (genre petit bout de serviette éponge ou autre)

Trempez le bout de tissu dans la poudre et tapotez vos racines grasses avec, jusqu’à avoir mis de la poudre partout. Attendez deux minutes. Brossez énergiquement. Contemplez le résultat renversant. Allez époustoufler tous vos camarades de rando.

*Le chocolat amer mélangé à la maïzena permet, sur cheveux foncés, de camoufler les éventuels résidus de poudre qui ne manquerait pas d’être apparents autrement. Il a en outre la particularité de rendre les cheveux tous brillants et de sentir divinement bon !!

Avantages : Outre toutes les qualités énoncées plus haut, ce shampoing sec est vraiment super efficace et une seule application durera au minimum deux jours !!

Désavantages : ben y’en a pas…

Le shampoing chocolat - BD Shoesyourpath - Mariette -

Recettes de Déodorant

Nous avons fait de multiples test de déodorants avant de trouver ce qui nous convient le mieux pour le voyage en sac à dos. La solution la plus facile et la plus écologique étant bien évidemment de ne pas en mettre !!! Si toutefois, vous ne vous sentez pas (hahaha) capable de supporter vos odeurs d’aisselles, ou celles de votre conjoint-e durant tout le voyage (Et oui, voyager en couple ce n’est pas toujours comme l’imagine !), voici deux recettes qui devraient vous aider :

L’huile essentielle de palmarosa bio :

Là, il n’y a pas vraiment de recette. Mettez une goutte d’huile essentielle de palmarosa bio sous chaque aisselle au début de la journée et zouuu… Partez en balade tranquilles !

Avantages : Vraiment très efficace contre les mauvaises odeurs. Meilleur choix en terme de légèreté : seulement 30g le petit flacon, et il vous durera un bon moment.

Désavantages : L’huile a une forte odeur, qui finit par s’estomper dans la journée heureusement. Son prix est assez élevé mais la bouteille dure longtemps. On a une sensation de chaleur sous les aisselles après l’application, qui n’est cependant pas désagréable. Elle régule très bien la transpiration mais n’est pas anti-transpirante pour autant. Son efficacité dure 12h environ, ce qui est suffisant pour la journée, mais moins performant qu’un déodorant du commerce « garanti 48h ».

Le bicarbonate de soude :

Ben oui quoi, du bicarbonate de soude. Une pichenette sous chaque aisselle et adieu les mauvaises odeurs !

Avantages : Ça n’a pas d’odeur au contraire du palmarosa, c’est pas cher, léger et c’est très efficace.

Désavantages : A la longue, il peut devenir irritant pour les peaux sensibles, il est déodorant mais pas du tout anti-transpirant et est efficace 8 à 12h heures environ.

Recette de dentifrice

Ce dentifrice en poudre est tout bonnement fantastique ! Nous l’utilisons dans tous nos voyages.

Ce dont vous avez besoin :

  • 3 cuillères à soupe de carbonate de calcium en poudre
  • 1 cuillère à café de poudre de racine de réglisse
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 1 petite pincée de sel
  • 1 petit contenant en plastique

Mettre tous les ingrédients dans un petit récipient qui ferme bien et secouer le récipient pendant une minute pour tout bien mélanger. C’est prêt !! Trempez votre brosse à dent humide dans la poudre et brossez vous les dents avec !

Dentifrice maison en poudre, idéal pour le voyageLe carbonate de calcium est tout simplement du calcaire en poudre. Vous le trouverez très facilement sur Internet. En soi, vous pourriez vous lavez les dents uniquement avec cette poudre, qui est très douce, donc non abrasive pour l’émail des dents comme peuvent l’être d’autres poudres comme l’argile ou le bicarbonate de soude. Elle rentre très souvent dans la composition des dentifrices du commerce, à l’instar de la silice, comme nettoyant doux.  L’ajout de l’huile essentielle de menthe n’est pas essentiel mais donne un bon goût au dentifrice, ainsi qu’une bonne haleine ! La poudre de réglisse ajoute un petit côté un peu sucré délicieux et il parait même que c’est bon pour les gencives ! La pincée de sel est elle aussi optionnelle mais elle activera votre salivation et la salive est essentielle à la bonne santé de vos dents.

Avantages : léger, pratique, bon et efficace ! Pas de problème pour le conserver, vu qu’il est en poudre !

Désavantages : ça ne mousse pas. Ça en gène certains… d’autres préfèrent ! Nous n’avons pas encore trouvé de poudre de réglisse d’origine française à ce jour (ceux qui connaissent un filon, on est preneurs, n’hésitez pas à laisser l’info dans les commentaires).

Le dentifrice - BD Shoesyourpath - Mariette -Et voilà ! À vous de jouer !! Nous sommes curieux d’avoir vos avis et retours sur ces différentes recettes. Et vous, quelles sont vos recettes naturelles en voyage ? N’hésitez pas à nous laisser des commentaires et à partager avec nous vos propres recettes et expériences ! D’ailleurs, est-ce que quelqu’un aurait une recette magique pour l’hygiène intime ??

Précautions huiles essentielles : Ne pas utiliser sur les femmes enceintes ou allaitantes ou les jeunes enfants. Toujours faire un test sur la partie intérieure du coude avant toute application cutanée. Si peau sensible, mélanger l’huile essentielle à de l’huile végétale. Ne pas utiliser sur les muqueuses, yeux etc.

Cet article comporte 3 commentaires
  1. Merci pour tous ces bons plans. Je me rends compte que je réfléchis beaucoup trop et que n’avais jamais pensé prendre juste ma poudre de rhassoul avec et de l’eau alors que je le fais à la maison sans réfléchir. C’est magique, ça lave parfaitement les cheveux et les rends brillants et tout doux. On pourrait même ajouter que ça nettoie les canalisations et fait d’une pierre deux coups.
    J’ai aussi un déodorant maison (huile de coco, beurre de karité, huile de palmarosa et bicarbonate) mais il devient liquide au chaud et il est contenu dans du verre. Un peu lourd. Je pourrais tout simplement prendre du palmarosa et du bicarbonate de soude en vacances.
    Pour l’hygiène, j’ai simplement un savon solide saponifié à froid (100% certifié sans huile de palme). C’est parfait pour la douche et ça peut aussi être utilisé pour faire la vaisselle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher