skip to Main Content
Menu

Flag_english

Lovée dans les hauteurs des montagnes de la partie la plus septentrionale du Vietnam, encore peu documentée sur le net et dans les guides, la région de Ha Giang offre une excellente alternative à la fameuse et très courue région de Sapa. On n’y trouve certes pas les fameuses rizières qui ont fait la réputation de cette dernière, mais il y a en revanche bien d’autres trésors à découvrir…
Vous l’aurez compris, Ha Giang est moins connue, moins touristique, et de fait encore préservée des changements qu’apportent l’industrie de tourisme de masse. Pour y voyager il faut faire quelques concessions. Il y a encore un petit quelque chose d’aventure et de découverte qui rend toutes ces superbes vallées excitantes et fascinantes ! Pour tout dire nous pensons qu’Ha Giang vaut amplement le temps d’être explorée, et ce même au détriment d’autres centres d’intérêts. Nous avons par exemple fait une croix sur la baie d’Halong pour passer plus de temps là-haut ! C’est dommage, Halong mérite certainement d’être visitée elle aussi, mais bref, Ha Giang fut pour nous l’un de nos (gros) coups de cœur favoris de ces 8 derniers mois en Asie ! Rien que ça…

La fameuse route de la vallée en M de la région de Ha Giang

La fameuse route de la vallée en M de la région de Ha Giang

Alors, que vous ayez simplement envie d’aller découvrir la province d’Ha Giang car vous êtes curieux,  que vous cherchiez un coin plus tranquille et un peu différent des circuits classiques, ou que vous rêviez d’un road trip à moto dans une région merveilleuse et préservée tout en prenant le temps de rencontrer des ethnies aux traditions ancestrales, ou encore de vous évader au milieu de paysages montagneux fabuleux, voici des éléments clefs pour vous aider à organiser votre parcours.

Nous vous détaillerons ici l’itinéraire que nous avons suivi en moto pendant six jours autour de cette superbe région. Sachez que la durée de votre séjour peut varier de la notre, tout en suivant le même itinéraire. Tout dépend de la façon dont vous voyagez. Pour nous qui aimons prendre notre temps, faire beaucoup de photos et de rencontres dans des villages hors des axes routiers principaux, six jours étaient nécessaires (et encore on aurait pu rester plus !), mais vous pouvez le faire en trois jours, ou en neuf, douze, plus … A vous de voir selon vos envies quoi !

Si vous ne savez pas ce qu’est la région d’Ha Giang, mais que vous avez quand même lu cet article jusqu’ici, vous voulez certainement maintenant avoir une idée en images des splendeurs de la région d’Ha Giang et savoir quels sont les coins à ne pas manquer ? Et bien allez donc lire notre carnet de voyages de notre road trip à Ha Giang !

Bon, maintenant que tout le monde est briefé et sait de quoi on parle, commençons. Et pour cela, voici une carte (vachement bien faite) du parcours que nous vous conseillons.

La carte de Ha Giang, vachement bien faite

Taddaaaaaaa

DSC_3057_small

Les distances

Ha Giang – Tam Son : 58km

Tam Son – Yen Minh : 52km

Yen Minh – Don Van : 45km

Dong Van – Lung Cu : 25km

Dong Van – Ma Pi Leng Pass : 11,5km

Dong Van – Meo Vac : 22km

Meo Vac – Yen Minh : 48km

Infos Très Pratiques

Se rendre à Ha Giang en bus : Il y a une gare routière à Ha Giang. Des trajets réguliers (toutes les heures) relient la ville à Hanoi. Le ticket coute 200 000 dongs pour un aller. Notez bien que si vous prenez un bus de nuit vous aurez la possibilité de rester dormir dans le bus une fois arrivés jusqu’à 5h du matin.

Distributeurs d’argent : Des ATM sont disponibles à Ha Giang, Tam Son, Dong Van et Meo Vac. Donc pas de stress à ce niveau là si vous tombez à sec de cash. Vous trouverez facilement à vous loger pour 6-10€ la nuit/personne et vous pourrez manger pour à peine 2-5 €.

Location de moto ou scooters : Ha Giang est remplie de loueurs de motos. Faites votre choix ! Pour notre part, nous avons fait confiance au sympathique et dynamique Quang Tan de l’agence QT Motorbikes & Tours, qui offrait l’avantage par rapport aux autres de louer des motos toutes neuves et bien entretenues. Il propose également un tas d’informations, cartes de la région, conseils, et il parle un super anglais ! Il est vraiment d’un grand secours dans l’organisation du trip, surtout lorsqu’on arrive sans être préparés. Il nous a même proposé de garder nos gros sac à dos durant le trip et de prendre un douche chez lui, après notre longue nuit de bus et avant de repartir !
A noter également qu’une des motos est tombée pendant le parcours et s’est cassée. Pas d’embrouilles ou d’énervements, il est conscient que les accidents arrivent et nous a proposé un prix très juste pour le changement de la pièce (après avoir vu avec son assurance vraisemblablement).

Dormir/manger : Vous trouverez des hôtels à tous les prix à Ha Giang, Tam Son, Yen Minh, Dong Van et Meo Vac. De même pour les restaurants. Nous avons beaucoup aimé la petite ville de Tam Son pour manger et nous loger. Il y a d’ailleurs un petit café sympa qui sert un excellent café viet !
Dong Van offre pas mal d’infrastructures mais est aussi beaucoup plus touristique. Les prix y sont un peu plus élevés.
Vous trouverez quelques guesthouses dans certains éco-villages un peu partout dans la région. Il y en a notamment une très sympa dans le village de Nam Dam peuplés de Red Zao situé juste après Tam Son.

Essence : Sur la route, vous trouverez des « grosses » stations à Tam Son, Yen Minh, Dong Van et Meo Vac. Mais chaque village possède un petit revendeur où se ravitailler en cas de panne sèche.

Marchés ethniques : Ne ratez pas les marchés de Dong Van et Meo Vac le dimanche. Celui de Yen Minh a lieu le mercredi et le dimanche. Nous avons beaucoup aimé celui de Lung Phin, mais renseignez vous sur les jours de marché qui sont variables. Il y a énormément d’autres petits marchés dans la région, vous en croiserez surement au hasard de vos déambulations. Arrêtez vous, ils sont toujours typiques et hauts en couleurs !
A Dong Van, les anciennes halles hébergent maintenant des boutiques vendant de l’artisanat local traditionnel, certainement à destination des quelques touristes qui passent par là, mais les prix restent très raisonnables par rapport à ce que nous avons pu trouver dans les petits villages isolés.

Vues à couper le souffle : Bon là soyons honnêtes, toute la région est splendide. On retiendra cependant deux cols offrant des vues époustouflantes (où sont d’ailleurs installés de petits offices de tourisme). Ces cols sont surnommés les Sky Gates : Quan Ba Pass juste avant Tam Son et Ma Pi Leng Pass entre Dong Van et Meo Vac. Entre Lung Phin et Yen Minh vous trouverez également le « grand M », où la route descends dans une vallée et remonte de l’autre côté en formant un gigantesque M de bitume.

État de la route : Attention, malgré le fait que la route ait été refaite, cela reste une route de montagne asiatique. Donc même si dans l’ensemble c’est correct, il y a quand même des kilomètres qui craignent sévère. De plus, le taux d’alcoolémie des habitants n’ajoute pas à la sécurité routière… Pour vous repérer, téléchargez l’application Maps.me pour avoir un GPS hors ligne. C’est toujours pratique, surtout lorsqu’on s’éloigne un peu des axes principaux. Attention néanmoins à propos de la carte dans cette région, il y a une grosse route indiquée entre Niem Son (au sud de Meo Vac) qui repart vers Yen Minh mais elle n’existe pas en réalité. Nous avons été vérifié à nos dépends ! En revanche depuis Meo Vac, la route vers Lung Phin vient d’être refaite et est en très bon état.

Météo : Vérifiez bien la météo avant de partir. L’hiver, il fait carrément caillant. Et le temps n’est pas toujours clément même en été… Il est bon d’emporter avec vous un petit cache nez et un coupe vent waterproof.
Concernant les saisons, la région est une grande productrice de sarrasin. Si vous passez par là en Octobre vous aurez la chance de voir les innombrables champs de fleurs mauve lovés au cœur des montagnes. Un spectacle inoubliable, mais qui ne dure qu’un mois environ. Heureusement, même à d’autres périodes de l’année, la visite vaut le coup !

Bon trip les amis ! Et prudence sur la route !

En arrivant à Lung Cu


 

Cet article comporte 6 commentaires
    1. Bonjour,

      C’est tout à fait réalisable en scooter, bien sur ! C’est d’ailleurs ce que nous avions loué : des scoots 110cm2 à vitesses.

  1. Merci beaucoup pour l’article ! Je monte dans quelques jours sur Ha Giang et j’aurais voulu savoir, aucun problème de rencontre de policier pour les motos ou vous aviez le permis ?

    Merci beaucoup ça donne vraiment envie !

    1. Bonjour Maeva,

      Merci pour ton commentaire.
      Nous n’avons rencontré aucun policier et nous n’avons eu aucun souci lors de la location de la moto à Ha Giang. Nous avions loué des 110cc semi auto. Je ne suis pas certain qu’un permis soit nécessaire pour les conduire. A vérifier…

  2. Bonjour Mr & Mrs Shoes,
    Après avoir également fait cette fabuleuse boucle de Ha Giang au Vietnam il y 3 ans par le meme itinéraire que le votre, nous sommes à la recherche d’une nouvelle destination asisatique permettant de refaire une boucle en scooter de plusieurs jours dans une région montagneuse et rurale. Nous avons adoré Ha Giang pour les paysages grandioses (routes sinueuses, cols), les villages et communautés Hmong traversées, les marchés ‘Zolesque’ (celui de Meo Vac…) et la nourriture + l’ambiance d’aventure. D’autres expériences à nous conseiller au Laos, Cambodge, Myanmar, Thailande, Bali…. ? Merci à vous.
    Christophe

    1. Bonjour Christophe,

      Nous ne sommes pas vraiment spécialiste des boucles en moto puisque nous marchons la plupart du temps. Néanmoins nous en avons fait une autre au Laos : la boucle du plateau des Bolaven. Il y 3 ans lorsque nous y sommes passés le tourisme n’y était pas encore trop développé et nous avons pu nous enfoncer dans pas mal de pistes et petits villages pour découvrir un peu la même ambiance à Ha Giang. Aujourd’hui il semble que le tourisme s’y soit développé mais je ne sais pas à quel point. Je pense qu’il est encore possible de s’y perdre en sachant sortir des grands axes mis en avant. Tu trouveras un article que nous avons écrit sur cette boucle ici : https://shoesyourpath.com/laos-le-plateau-des-bolavens/
      Il y a également une boucle assez réputée au plateau de Thakhek au Laos mais que nous n’avons pas fait.
      Je pense qu’en partant explorer les région nord du Laos voisines de la Chine tu retrouveras ces belles ambiances de « villages d’ethnies reculés ». Il y a encore pas mal de régions dans lesquelles les tours opérateurs ne se rendent pas, notamment près du Mékong

      Une autre option qui pourrait être très sympa c’est le Xishuangbanna en Chine dans le sud du Yunnan. Nous en avons fait 2 bouts à pied et en avons d’incroyables souvenirs. En revanche je ne sais pas dans quelles conditions il est possible de louer et conduire une moto en Chine pour faire cette boucle. Tu trouveras un article que nous avons écrit sur cette région là ici : https://shoesyourpath.com/xishuangbanna-treks-bananes-the-traditions-au-yunnan/

      A Bali nous avions fait une boucle de 20 jours mais c’était il y a 8 ans maintenant… L’île n’étant pas très grande c’est assez simple de se faire ton propre parcours sur mesure autour de l’île. Tu pourras retrouver notre parcours ici : https://shoesyourpath.com/category/francais/carnets-de-voyages/asie/bali/

      Au Myanmar, je ne sais pas s’il est possible de louer des motos pour de grands trajets hors des zones touristiques type Bagan.
      Au Cambodge nous avons suivi le Mékong à pied du nord au sud, donc nous ne pouvons pas te renseigner, désolé.
      Quant à la Thailande, il y a énormément de possibilités mais nous n’avons jamais choisi l’option 2 roues là pour explorer ce pays.

      Bon voyage 🙂
      M. & Mme Shoes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher