skip to Main Content


Située à l’extrême ouest de Chypre, la petite péninsule d’Akamas est l’un des tous derniers bastions non-urbanisés des côtes méditerranéennes. De fait, la biodiversité y est incroyable avec un grand nombre d’espèces d’oiseaux, d’insectes en tous genres, de reptiles ainsi qu’un nombre inimaginable de variétés de plantes. Les tortues viennent même pondre sur ses plages calmes et préservées à l’eau turquoise ! Une visite respectueuse s’y impose, juste à l’entrée de la péninsule pour ne pas déranger plus avant ce havre de paix…

Paphos Forest

Nous prenons la route depuis Troodos, empruntant la petite route E740 qui serpente au cœur de la spectaculaire forêt de Paphos. Les vues depuis cette route sont tout simplement invraisemblables ! On a d’autant plus le temps d’apprécier la vue qu’il est impossible d’aller vite tant elle est en zig-zag. C’est la fin d’après-midi et nous ne croiserons absolument personne ! Sur le chemin, nous remarquons un grand nombre de départs de sentiers de randonnée dont personne ne nous avait parlé, de quoi ravir les marcheurs ! Au début de la route, vous pouvez également faire un stop au monastère orthodoxe de Kykkos, un des plus grands, des plus beaux et des plus sacrés de Chypre.

La forêt de Paphos est vraiment différente du massif montagneux de Troodos, car plus vallonnée et beaucoup plus verte. En plein cœur de la forêt se trouve la station forestière Stavros tis Psokas, à côté de la rivière du même nom. Elle offre des hébergements pour ceux qui veulent profiter de la forêt et de la réserve de mouflons qui se situe non loin de là ! Cela peut-être un endroit intéressant pour passer une nuit au calme !

Mais nous poursuivons notre chemin, bifurquant sur une route encore plus petite et plus sinueuse en direction de Polis, la ville principale de la péninsule d’Akamas. Bientôt, nous sortons du couvert de la forêt de Paphos et traversons de jolis petits villages blancs et tous proprets bénéficiant d’une vue sans faille sur  la mer et le coucher de soleil. En un mot : Wahouuuu ! Y’a pas à dire, le cadre est 1000 fois plus joli que la  côte sud de Chypre, bruyante et urbanisée.

Coucher de soleil sur la chapelle de la Croix Sainte à Stavros Tis Psokas, dans la forêt de Paphos - Chypre
Coucher de soleil sur la chapelle de la Croix Sainte à Stavros Tis Psokas, dans la forêt de Paphos – Chypre

La Péninsule d’Akamas et le Adonis Nature Trail

Nous avons passé la nuit sous les eucalyptus au camping de Polis Chrisochous, à 30 m de la plage. Il y a une petite gargote au bord de l’eau qui propose de la restauration et des boissons, et des chaises longues sont installées sur le sable avec une magnifique vue sur la baie et la verdoyante péninsule d’Akamas. La journée commence durement : nous prenons notre café les pieds dans le sable avant d’aller piquer une petite tête dans l’eau claire. Nous avons beau être en Octobre, l’eau est encore à 25°C… L’avantage d’être hors saison, c’est que nous sommes quasiment seuls dans le camping, et donc seuls à profiter de la plage. En été, la réputation de ce camping est bien plus sulfureuse car elle attire beaucoup les jeunes et les envies de giga fiestas ! Le lieu s’y prête bien, il faut dire…

Nous prenons ensuite la direction de l’entrée de la péninsule d’Akamas, où un restaurant touristique surplombe une petite plage en contrebas, fort appréciée des vacanciers. La côte Nord de la péninsule d’Akamas forme un enchainement de petites criques où l’eau reflète une couleur bleue turquoise de carte postale. Quelques unes sont accessibles par bateau, mais nous préférons quant à nous prendre de la hauteur pour les admirer, en empruntant le Adonis Nature Trail. Cette boucle de 7,5 kilomètres (3-4 heures de marche) grimpe à l’assaut de la montagne et offre des vues panoramiques superbes ! Par contre, prenez de bonnes chaussures, un chapeau et une bonne ration d’eau, comme lors de toute randonnée sur Chypre, et ce quelque soit la saison, car le soleil à tendance à taper dur ! Tout d’abord, nous passons par le Bath of Aphrodite, une cavité alimentée d’une source où la fameuse déesse de la beauté se serait baignée… Mouais ! Actuellement, les pigeons y ont élu domicile et l’eau n’a pas l’air franchement très ragoutante. On n’a pas forcément très envie d’y tremper ses doigts de pieds et encore moins le reste !

Durant les 2 premiers kilomètres du Adonis Nature Trail (qui sont conjoints avec la Aphrodite Nature Trail, une autre boucle qui part ensuite de l’autre côté), la piste grimpe en ligne droite à travers la végétation éparse. Quelques cyprès et buissons épineux apportent des tonalités de vert et de brun à ce paysage de savane. Le sol ocre de la piste est visiblement assoiffé. Sa croûte est toute craquelée par la sécheresse ! Paysage de contraste par rapport à celui que l’on voit dans notre dos : une mer bleue turquoise lovée dans une gigantesque baie, cernée de palmiers et d’oliviers…

Ce bout de sentier sec offre pourtant milles merveilles à observer dont des insectes en tous genres (une superbe mante Empuse Pennée juvénile nous occupera d’ailleurs 20 bonnes minutes), des lézards de 30 bons centimètres à la crête rouge qui bondissent et courent dans tous les sens, de petites fleurs délicates et étonnantes… Plus loin, nous rencontrons tout un groupe de chèvres cabochardes avec des coiffure à cornes plutôt punk !

En montant sur le Adonis Nature Trail, vue sur la baie formée par la péninsule d'Akamas
En montant sur le Adonis Nature Trail, vue sur la baie formée par la péninsule d’Akamas

Nous traversons ensuite une belle forêt rocailleuse aux arbres majestueux, dont un chêne vénérable âgé de 500 ans ! On trouve sous sa ramure une source d’eau fraîche qui n’est malheureusement pas potable mais qui peut quand même vous rafraîchir la nuque… Ça compte, non ?

La descente sur la fin du Adonis Nature Trail est parfois un peu abrupte à flanc de rocher mais les vues valent largement l’effort dépensé ! Surtout juste avant le coucher du soleil, où la lumière illumine toutes les petites baies en contre bas ! De retour en bas, nous retrouvons les oliviers et le plancher des vaches, avec cette étrange impression d’avoir passé notre après-midi dans un autre univers…
Bien entendu, la journée se termine au camping les pieds dans l’eau en regardant le soleil disparaître derrière la péninsule d’Akamas.

En redescendant du Adonis Nature Tail vers la mer, le ciel a soudain été teinté d'une lumière rougeoyante incroyable !
En redescendant du Adonis Nature Tail vers la mer, le ciel a soudain été teinté d’une lumière rougeoyante incroyable !

Polis : vieille ville et gastronomie

Polis est une petite cité tranquille, où l’on trouve tout ce qu’il faut pour se loger et se restaurer. Elle à quelque chose que la majeure partie des autres villes de Chypre n’ont pas : le calme et des maisons à l’architecture « ancienne » remplacent les tours de front de mer. Il y a une adresse qu’on pourrait recommander plus particulièrement : le Finikas Restaurant ! C’est le restaurant gastronomique du coin, avec un petit look lounge un peu chic. Et surtout, qu’est ce qu’on y mange bien ! Les classiques de l’île de Chypre y sont revisités avec cette petite touche créative, ce petit je-ne-sais-quoi de… Miam ! Et la carte des vins n’est pas mal non plus ! Outre les délicieuses feuilles de vignes farcies et les petites galettes de fromage de chèvre frais frit en croûte d’amandes grillées et de coulis de framboise, nous avons pu déguster un excellent poulet grillé et mariné à l’orange ainsi que le Kleftiko d’agneau suit au four en pot de terre cuite d’une tendresse… Arg ! L’eau nous revient à la bouche rien que d’y penser. Et les desserts !! Pour couronner le tout, le tarif n’y est pas beaucoup plus élevé que les kébabs de Troodos alors franchement, pourquoi se priver ?

Demain direction le sud de la péninsule d’Akamas, pour une autre découverte : une randonnée au fond des gorges d’Avakas !

M. & Mme Shoes

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher