skip to Main Content

Flag_english

Depuis notre dernière balade au Tongariro National Park, nous venons de passer deux semaines de travail acharné, pour répondre à la demande des touristes ayant envahi Taupo pour l’été. Nous avons tout de même profité de quelques moments de détente, comme par exemple la fois où nous sommes allés faire une croisière sur le Lake Taupo vers les Maori Rock Carving. Cette fois ci, pour notre jour de repos commun, nous partons à l’aventure, à la découverte du Mt Ruapehu !

Lever de soleil sur le Tongariro National Park

Le réveil sonne à 5h ce matin pour que nous puissions assister au réveil des géants. Il fait un froid de canard. En nous levant, nous découvrons le petit coin de paradis où nous avions élu domicile la veille alors que l’obscurité nous enveloppait. Pour seule lumière nous n’avions que le scintillement magnifique de la voie lactée ! Au point du jour, se dévoile un joli torrent ainsi qu’une petite cascade qui abreuve quantité de fleurs sauvages. Le vent frisquet nous réveille fissa ! Sur la route menant au pied de notre défi du jour, le soleil fait son entrée théâtrale. Il surgit de la plaine volcanique, encadré par Mt Ngauruhoe et Mt Ruapehu, et réchauffe un tantinet le bout de nos doigts engourdis.

Lever de soleil sur les Mahuia Rapids en plein Tongariro

Lever de soleil sur les Mahuia Rapids en plein Tongariro

Notre pauvre Léonie souffre un peu de l’abrupte montée matinale que nous lui infligeons, alors que nous nous engageons sur Bruce Rd, qui serpente sur les flancs ensommeillés de Ruapehu. Plus nous nous élevons, plus notre regard s’émerveille du spectacle de la vallée ensoleillée. Nous garons enfin notre Léonie fumante et suffocante sur le parking désert de Iwikau Village et partons à pied à l’assaut de la pente ! Notre objectif : le sommet !! 2755m de haut, environ 1200 m de dénivelé à gravir depuis le parking à travers les pierriers et les glaciers ! C’est parti !

Escalade vers le sommet de Mt Ruapehu

L’exercice de la montée achève de nous réchauffer. Bien sur, nous visitons les lieux de tournage du Seigneurs de Anneaux en chemin (l’Emyn Muil et le mur où Gollum attaque Sam et Frodo), pour voir « si on r’connaît ». La beauté du paysage est stupéfiante, les hauteurs vertigineuses… Ça grimpe dur ! Nous contournons le glacier Knob (l’un des dix-huit glaciers de Ruapehu) par la gauche, suivant une ligne de crête nous offrant une vue infinie sur Mt Ngauruhoe et sur la vallée. Impressionnant ! Nous grimpons, et grimpons encore. Mt Ngauruhoe ressemble maintenant à une géante fourmilière. Nous nous efforçons de prendre des clichés à la hauteur de la magnificence des lieux.

En escaladant le Mont Ruapehu, vue imprenable sur le Tongariro. Ou au sommet de l'Emyn Muil, vue imprenable sur le Mordor...

En escaladant le Mont Ruapehu, vue imprenable sur le Tongariro. Ou au sommet de l’Emyn Muil, vue imprenable sur le Mordor…

Après 4 heures d’ascension, nous voilà au sommet d’un des trois pics de Mt Ruapehu, Te Heuheu summit. Pieds dans la neige, nous jubilons et emplissons nos poumons d’air pur avec délice ! Nous avons une vue plongeante sur un vaste plateau gelé en contre bas. Nous sommes totalement seuls ! C’est génial ! Mais étonnant, par une si belle journée… Où sont donc tous les marcheurs ? Tiens, nous apercevons des silhouettes au loin, à l’autre bout du plateau… C’est alors que nous réalisons que nous nous sommes trompés de route ! En effet il fallait passer à droite et non pas à gauche du glacier !!! Tant pis. Ou plutôt tant mieux ! Ainsi nous sommes témoin d’un panorama enneigé vierge de toute trace de pas, et voyons les choses d’un point de vue inédit !

Le glacier Knob et la descente du volcan :

Il est encore tôt, nous décidons donc de rejoindre la piste « officielle » en coupant par la crête bordant le plateau. En descendant vers celui-ci, nous observons que le sommet sur lequel nous nous trouvions plus tôt se courbe vers le plateau tel une gigantesque vague rocheuse, déchiquetée par les vents. On se sent si petit. Le silence est absolu. Sur la crête, nous voilà obligés de marcher sur le haut du glacier. Nous sommes très vigilants. Enchantés, mais pas toujours très rassurés… Nous savons en effet que le glacier peut être instable en cette saison de fonte, due aux chaleurs estivales. Une chose qui nous surprend : une quantité d’insectes en tous genres s’échouent sur les glaces du sommet, pour une raison qui nous échappe. La neige éternelle est un véritable cimetière de moucherons !

Le sommet et le plateau du Mont Ruapehu, vus depuis Te Heuheu Peak, 2755m

Le sommet et le plateau du Mont Ruapehu, vus depuis Te Heuheu Peak, 2755m

Le genou de Quentin et la hanche de Mariette souffrent beaucoup mais hors de question d’abandonner notre progression ! Enfin nous repérons un passage qui nous semble praticable pour amorcer notre descente. Nous nous engageons dans la pente, mais la roche se révèle très friable, et la pente est bien plus raide qu’il n’y paraissait… Arrivés à mi-chemin, Mariette est terrorisée, et nous progressons comme des escargots, alors que la roche instable s’effrite sous nos pas et part en mini-éboulis dans la descente !

Mais nous atteignons bientôt avec soulagement la première rangée de télésièges, que nous avions snobé lors de la montée. Maintenant, la douleur dans le genou de Quentin s’aiguisant, nous ne dirions pas non pour nous faire raccompagner à moindre effort. Un guide de montagne adorable prend pitié du boitilllement de Quentin et nous obtient une place à bord ! Chic, un tour de manège gratuit ! Avec en prime une vue à couper le souffle ! Lorsque nous arrivons en bas, le petit village, désert ce matin, est bondé de monde et Léonie a trouvé plein de copines voitures à qui faire la conversation pendant notre absence. Nous avons bien fait de partir tôt ce matin.

Nous sommes crevés après ces 8 heures d’effort et de frayeur. Mais le jeu en valait la chandelle ! Quelle épopée ! Et quelle beauté !

A bientôt !

Tintin & Riette


Bonus :

Découvrez également notre ascension du Mt Ruapehu vue par Mariette en BD…


Infos pratiques :

Dormir au Tongariro :

  • Sur la SH47, quelques centaines de mètres après Mongatepopo Rd qui mène au Tongariro Alpine Crossing, tourner dans le petit chemin juste avant le pont vers Mahuia Rapids. Aller au bout de l’impasse, une plateforme ronde permet de garer quelques voitures et rien n’y interdit le camping. Le spot n’est pas visible de la route. Soyez tout de même discrets et propres : faisons en sorte qu’il soit toujours possible d’y camper dans le futur…
    2 roues motrices OK.

Randos sur le Ruapehu :

  • Depuis le parking, une petite balade de 10mn permet de se rendre à Mead’s Wall sur les lieux de l’Emyn Muil, du Seigneur des Anneaux
  • En suivant le télésiège, il est possible en 1h30-2h de monter jusqu’au plus haut café de Nouvelle-Zélande, a partir duquel partent les randos vers le sommet.
  • Depuis Whakapapa skyfield, partent 2 pistes :
    • Skyline Walk : Suis la crête à gauche du glacier. C’est celle que nous avons emprunté. Attention, l’ascension vers Te Heuheu n’est pas balisée. Compter environ 3-4h pour atteindre le sommet depuis le café de Whakapapa sky field.
    • Mt Ruapehu Crater Climb : Piste non balisée vers le lac de cratère. Compter environ 7 heures aller-retour depuis le café à Whakapapa skyfield.
    • Aller-retour en télésiège depuis Iwikau Village : 30$/adult – 17$/enfant
  • Parking à Iwikau Village : Gratuit !

Découvrez nos escapades sur les autres lieux de tournage du Seigneur des Anneaux :


 

Cet article comporte 8 commentaires
  1. A!!!enfin un peu de lecture je trouvais le temps long.Que c’est beau la nature vous avez beaucoup de chance et de courage pour faire cela votre Mamie est admirative en plus félicitations aux photographes vous allez pouvoir faire un livre superbe sur votre séjour et pourquoi pas l’envoyer chez un editeur .
    Magnifique on se régale Bisous!!!!!

  2. Encore de superbes photos!

    les paysages sont magnifiques, juste de la neige sur des cailloux (et c’est moi qui prenait trop de photos de cailloux en Islande, hein?), les plaines volcaniques en contrebas, les crêtes déchiquetées… bref, tout, en fait 😀

    A bientôt

    Bises

  3. Encore une fois une magnifique ballade partagée…Ces paysages volcaniques sont fantastiques et ce n’est pas étonnant qu’ils ont collé à merveille pour le Seigneur des anneaux..Rien qu’à imaginer l’époque ou tout cela était en activité, respect ! Quand on voit la taille du cratère ! En tous cas quelle beauté, en regardant le photos, on sent presque l’air frais du petit matin en montagne et le bruissement des écoulements d’eau du glacier…Merci pour ce partage…
    Bisous.

  4. Bravo les photos
    Attention de ne pas en faire de trop Je reclame la photo de Léonie. Pour info le seigneur des anneaux inconnu pour moi.
    Toutes ma tendresse

  5. je pensais que t’allais pas te venter que tu t’es perdu, quentin à encore frappé laisse la carte à Dora et pour finir vous avez fait les chinois pour avoir un tour gratuit de manège. PS en gros mission incomplète lol

  6. A couper le souffle! Les paysages sont encore plus incroyables que ce que j’imaginais… Mais qu’est-ce que je fais à Reims moi, au fait????? 😉
    Des bisous à vous deux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Close search
Rechercher